RADIO

Elio Di Rupo a fait un cadeau au nouveau trio de Votez pour moi

Elio Di Rupo a fait un cadeau au nouveau trio de Votez pour moi

Bel RTL

« Votez pour moi », l'émission satirique de Bel RTL change de formule avec la rentrée. Impressions de la nouvelle équipe après quelques jours de test.

Voi là quatre jours qu'Olivier Leborgne donne la réplique à André Lamy dans un Votez pour moi à l'équipe remaniée. Il remplace Frédéric Dubus qui pensait avoir fait le tour du concept en juin.

Olivier Leborgne n'est pas un inconnu des auditeurs de Bel RTL qui ont suivi Le triangle du belmuda cet été. Un comédien pluridisciplinaire puisqu'il a fait partie de la Ligue d'impro pendant une dizaine d'années, il a assuré des one-man-show, prêté sa voix à des pubs, des bandes-annonce, mis en scène le spectacle Sois belge et tais-toi, notamment.

« J'ai été bien accueilli »

À l'écriture, on retrouve Xavier Diskeuve qui collaborait déjà à Votez pour moi depuis deux ans. Et la formule a l'air de bien fonctionner. « J'aurais pu avoir peur d'arriver dans un truc rodé où il faut trouver sa place, mais j'ai été bien accueilli, ça a marché tout de suite », assure Olivier Leborgne.

« Xavier commence l'écriture la veille, c'est lui qui fait tout le boulot, avoue André Lamy. C'est plus rassurant d'avoir un cadre quand on arrive le matin. Mais on est moulés à l'actualité immédiate et le matin, on remanie pas mal de choses entre 5 h 30 et 8h. Quand on est à trois, les idées fusent. Il y a une belle synergie, on est très complémentaires. » Dans la forme, Olivier Leborgne est toujours un peu dans le rôle du journaliste intervieweur comme le faisait Frédéric Dubus. Mais ça devrait évoluer : « On commence à intégrer des bandes-annonces, des chansons, on y mettra des fausses pubs », annonce Xavier Diskeuve

L'audience de Votez pour moi est en progression constante. Le succès de l'émission, les trois compères l'attribuent à une liberté de ton qu'on ne retrouve pas vraiment ailleurs (« La direction de Bel RTL nous fiche une paix royale », affirme André Lamy), mais aussi à l'actualité politique. « Elio Di Rupo nous a fait un sacré cadeau en démissionnant la veille de la reprise de l'émission, dit André Lamy. C'est le genre de fait qui assure une bonne émission le lendemain. »