REGION WALLONNE

Un plan de relance du travail adapté

Les Entreprises de Travail Adapté ont également souffert de la crise. Mardi, à Philippeville, la ministre Tillieux a annoncé un vaste plan de relance.

Plus de 8 200 em plois en grande partie occupés par des personnes handicapées, 58 sociétés à travers la Wallonie : incontestablement, les Entreprises de Travail Adapté (ETA) constituent un poids économique non négligeable. Mais ce secteur souffre également d'une baisse d'activité (estimée à plus de 7 %) en raison de la crise économique mondiale.

En 2009, 46 des 58 ETA wallonnes ont ainsi connu une importante baisse de leur chiffre d'affaire. C'est d'autant plus dommageable que ces entreprises sont confrontées à un effet « boule-de-neige » puisque les ETA sont subsidiées à hauteur du nombre d'heures prestées par les travailleurs. Résultat : quand le chiffre d'affaire baisse, les subsides suivent la même courbe ! En outre, en cas de licenciement économique, une personne handicapée aura plus de mal qu'un autre travailleur à retrouver un travail. A fortiori dans un marché en crise.

Dans ce contexte morose, la ministre de la Santé, de l'Action Sociale et de l'Égalité des chances, Mme Éliane Tillieux, a élaboré un plan de relance du secteur en concertation avec les partenaires sociaux. Ce plan, présenté mardi matin à l'ETA Le Carp, à Philippeville, sera financé à hauteur 800 000 ?. Un montant qui s'ajoutera à des mesures ponctuelles (1 550 000 ?) en vue de venir en aide aux ETA en difficulté, notamment par le biais d'investissements.

« Au-delà de ces mesures, nous voulions trouver des pistes afin de relancer durablement le secteur, confie la ministre Tillieux. Il reste très fragile et nous devons l'adapter aux contraintes du marché du travail. L'enjeu est d'augmenter le taux d'emploi des personnes handicapées qui n'est que de 45 % contre 60 % pour les valides. » Pour y parvenir, la ministre va, d'ici la fin de l'année, consacrer 107 000 ? à la formation du personnel de production. Un plan d'accompagnement (pour 300 000 ?) sera mis sur pied pour aider les ETA à se transformer en société à finalité sociale, ce qui leur permettra de bénéficier des aides liées aux lois d'expansion économique. Le salut des Entreprises de Travail Adapté passera également par la recherche de nouveaux débouchés. La diffusion de la presse, le recyclage des panneaux photovoltaïques ou la fabrication de maisons en bois sont notamment évoqués. Un appel à idées a été lancé en juillet dernier. Il aboutira à une sélection des projets en novembre.

Nos dernières videos