Quelle claque ! Complètement insolite, malsain mais réaliste, Canine tient un scénario béton et pour le moins effarant. Une véritable tragi-comédie grecque, couronnée par le prix « Un certain regard » au dernier festival de Cannes, qui fait rire jaune par ses situations scabreuses... Explication. Un père séquestre ses enfants dans sa luxueuse maison, bordée d'une haute clôture. Endroit où il inculque une série de mythes soigneusement entretenus les dissuadant de fuguer. Seul autorisé à sortir, le père paie sa secrétaire pour satisfaire les ardeurs sexuelles de son fils, tandis que ses filles jouent à des jeux étranges. Les enfants se conformant au modèle imposé par leurs parents, en l'absence de toute empreinte du monde extérieur. Ils pensent ainsi que les avions qui volent au-dessus de leur tête sont des jouets et que les zombies sont de petites fleurs jaunes... Consternant ! Bref, une vraie maison de fous -limite dictature - où l'impensable et l'inacceptable cohabitent. De quoi hérisser vos poils tant cette logique d'éducation est aberrante. Et l'absurdité de celle-ci est même poussée à l'extrême. C'est-à-dire jusqu'à la rupture du sortilège qui libérera les prisonniers et qui donnera tout son sens au titre...

Pour son premier film, le réalisateur grec s'est inspiré de quelques recettes surréalistes directement héritées de Michael Haneke ou de Bunuel. Portrait d'une société décadente et moribonde, ce massacre des bonnes valeurs ressemblant à un petit théâtre de l'horreur. Certes, le film n'est cinématographiquement pas au top -de nombreux plans inutiles - et beaucoup de questions restent en suspend. Entre enfermement, violence et inceste, c'est une torture morale dérangeante pendant une heure et demie mais qui s'avère étrangement fascinante. Le genre de film retentissant, qui fait réfléchir et qu'on n'oubliera pas de sitôt. P.-Y. P.

« Dogtooth », drame de Yorgos Lanthimos avec Christos Stergioglou, Michele Valley, Aggeliki Papoulia. Durée : 1 h 36.

Nos dernières videos