AUTOMOBILE

Bien comprendre la garantie occasion

Alors que le marché de l'occasion enregistre une reprise, Federauto lance une campagne de sensibilisation sur la garantie conformité.

Alors que le marché du véhi cule neuf connaît une croissance de plus de 16 % par rapport à 2009 (notre édition d'hier), les vendeurs de voitures d'occasion ont aussi le sourire. Selon Federauto, la confédération belge du commerce et de la réparation du secteur automobile, la première moitié de l'année 2010 est de la même veine que 2009 qui avait connu une augmentation de 4 % par rapport à 2008.

L'embellie est certes moins spectaculaire que pour le marché des voitures neuves, « mais c'est d'autant plus réjouissant que l'année 2008 avait été particulièrement pénible pour les vendeurs de véhicules d'occasion », indique Jean-François Dinant, de Federauto.

Pas une garantie totale

Sans qu'il y ait un lien de cause à effet, cette reprise du marché de l'occasion coïncide avec une campagne de sensibilisation menée par Federauto sur le thème « Avez-vous une bonne vue sur votre garantie auto ? ».

Une garantie qui, depuis 2005 déjà, est d'une durée minimale imposée par la loi de douze mois, divisée en deux périodes distinctes de 6 mois. Mais si les statistiques de Federauto montrent que la portée et le contenu de cette garantie sont bien maîtrisés par la majorité des revendeurs affiliés à la confédération, ils restent encore mal connus du public. Donc des acheteurs. Alors que ces derniers pensent souvent sortir du garage au volant de leur occase avec une « garantie totale pièces et main-d'oeuvre », il ne s'agit en réalité que d'une « garantie conformité ». La différence ? C'est là le noeud. « Parce que la loi est relativement floue dans la mesure où elle s'applique aussi bien à un rasoir ou un avion d'occasion, note Jean-François Dinant. Les vendeurs de véhicules d'occasion ont donc dû chercher leur chemin pour définir la porté de cette garantie. »

Une recherche qui a débouché sur un document type. Une check-list établie en collaboration avec Federauto et Touring et qui reprend 96 organes du véhicule évalués selon les critères bon état, trace d'usure ou à réparer en fonction de l'âge et du kilométrage de l'engin. Aujourd'hui, 80 % des revendeurs d'occasion travailleraient avec ce document type qui, en plus de rencontrer le cadre général de la loi, est un gage de transparence et de sérieux de la vente, insiste Federauto. Qui a mis en ligne un site - www.vuesurvotregarantieauto.be - qui reprend dans une brochure téléchargeable les conditions générales, la portée de cette « garantie conformité » et propose également une rubrique questions/réponses. Bref, un passage essentiel pour éviter de figurer au palmarès de l'acheteur de l'épave de l'année.