Un amateur de vin qui ne succombe pas à la subtilité des vins rouges bourguignons, c'est très rare. Cependant, il constatera très vite, à ses dépens, que son portefeuille s'affole pour se payer l'un ou l'autre flacon. Il n'est en effet plus rare de payer plus de 15 euros pour une bouteille d'un cru bourguignon. Une tendance à la démesure financière qui se répercute déjà directement à la propriété avec bien souvent à la clé une qualité très moyenne. L'amateur devra donc oublier la plupart des AOC grands crus, inabordables pour le commun des mortels, à l'image des Musigny ou Chambertin, Clos de Tart et autres Clos Vougeot, aussi prestigieuses que rares. Il ne doit pas espérer réaliser un bon coup sur les AOC communales suivies d'un nom de climat classé en premier cru comme Beaune 1er cru les Grèves, Nuit-Saint-Georges 1er cru les Cailles ou Mercurey 1er cru Clos du Roi . Il lui reste les AOC communales, qui représentent 34 % de la production bourguignonne (rouge et blanc confondus). Là aussi il devra ranger soigneusement de côté les Gevrey Chambertin, les Nuits-Saint-Georges pour les très grandes occasions. Dans l'Yonne, à proximité d'Auxerre, au coeur de l'appellation Chablis, il y a heureusement quelques petites appellations, encore peu courues, qui offrent du plaisir à des prix plus que raisonnables. Dans ce registre, le Domaine de l'Abbaye en AOC Bourgogne Epineuil (Carrefour) est l'occasion de faire une vraie découverte. Dominique Gruhier, le propriétaire, réalise des prouesses dans cette région vouée aux grands vins blancs. En quelques années, il a fait progresser son domaine, avec une vraie démarche qualitative, pour porter ses rouges au panthéon des petites appellations. Labours, enherbement et travail sur les rendements ont mis son domaine est en pleine effervescence. De quoi en surprendre plus d'un et faire de l'ombre aux plus grands.

P.J.

Nos dernières videos