Un débat à la chambre des députés allemands sur le constructeur automobile en difficulté Opel, prévu vendredi après-midi, a été annulé pour cause... de Mondial de football. On craignait un absentéisme majeur dans les rangs des députés.

Plus besoin

Ironie du sort : les délibérations devaient porter sur le refus de l'État allemand d'accorder des garanties fédérales à Opel. Or General Motors a décidé d'assumer seul la restructuration de ses filiales et la suppression de 8 000 emplois, retirant toutes les demandes d'aides publiques réclamées aux pays européens où il est implanté.

Nos dernières videos