En peinture, plusieurs éléments indiquent la perspective : la taille des éléments, les ombres, le point de fuite... Mais dans le monde réel, pour voir en trois dimensions, il faut avoir une image différente à l'oeil droit et à l'oeil gauche : le cerveau superpose les deux images. C'est pour cela que les personnes qui ne voient que d'un oeil ne voient pas la profondeur.

Plusieurs méthodes existent pour nous donner cette impression de relief. La plus ancienne est l'anaglyphe, que l'on regarde avec les fameuses couleurs bicolores. Il superpose deux images superposées qui présentent la même scène avec des points de vue légèrement décalés : le plus souvent la vue gauche en rouge et la vue droite en bleu. Cette méthode est tombée en désuétude parce que les couleurs ne sont pas très bonnes.

La polarisation est la méthode utilisée au cinéma. Ici aussi, il y a deux images en même temps sur l'écran, et les lunettes que vous portez pour regarder le film sont polarisées différemment à gauche et à droite. Un verre laisse passer les ondes horizontales, et l'autre les ondes verticales. Comme les salles 3D sont équipées de deux projecteurs, il n'y a pas de perte de qualité d'image.

La technique des lunettes à obturation est utilisée pour les téléviseurs 3D. On regarde la télévision avec des lunettes LCD, qui reçoivent un signal de la télévision et se « ferment » (ou deviennent noires) par l'intervention de cristaux LCD. Cet « écran noir », à gauche, puis à droite, n'est pas perceptible à raison de 200 mouvements par seconde (100 par oeil). Cette technologie existe depuis deux ans, mais elle est commercialisée en Belgique depuis mars, parce qu'avant, elle n'était pas tout à fait au point. Il faut compter entre 1 500 et 2 000 ? pour une télévision 3D, 79 ? pour des lunettes sur piles et 100 ? pour des lunettes rechargeables.

Le réseau lenticulaire. Cette technologie reste extrêmement chère et n'est pas encore commercialisée. Mais elle permet de se passer des encombrantes lunettes. C'est au niveau de l'écran télé que cela se passe. 1 080 lignes horizontales sont sur l'écran : les 540 paires montrent une image, et les 540 impaires une autre image. Le cerveau recompose le relief, à condition d'être juste en face, et à une certaine distance.

Pour regarder de la 3D à la maison, actuellement, il faut être équipé d'un téléviseur 3D, des lunettes, d'un lecteur Blu-ray haute définition, qui peut lire toutes les informations nécessaires à la 3D... Et bientôt, des programmes 3D disponibles via vos télédistributeurs.A.S.

Nos dernières videos