Joe Jackson, l'homme qui chantait « I'm the man » Documentaire

Il doit y avoir sur terre beaucoup de Joe Jackson. L'un d'eux est même le père de feu Michaël Jackson. Mais c'est à propos d'un autre Joe Jackson qu'Arte diffuse un documentaire signé Jean Eboué. Il a beaucoup chanté New York, au point qu'on a un peu oublié que ce Joe Jackson-ci est anglais au départ, né en 1954. Il démarre en force fin des années 70 où il est remarqué pour sa voix incisive, sa silhouette de grand haricot colérique et ses chansons accrocheuses, teintées de punk et de ska, qui en font un rival pour Elvis Costello. I'm the man et Is she really going out with him ? sont ses premiers hits. Mais Joe Jackson est ambitieux, voire mégalo. Après trois albums de pop et new wave, il séduit avec un album concept Night & day enregistré en 1982 sans guitare, disque mélodieux et saupoudré de rythmes latins. Il y aligne ses futurs « classiques », tels Steppin'out, Real men ou A slow song. Si Body & Soul (1984) est moins réussi, l'album suivant Big World (1986) est un double album avec seulement trois faces de chansons, et une belle pochette du dessinateur français Serge Clerc. C'est son second sommet ! Il ne retrouvera que rarement par la suite l'inspiration mélodique de ses années 80, faisant un peu tout et n'importe quoi, album instrumental, opéra-rock, suite de Night & Day ou retour un peu vain à la pop simple des débuts. Il a gardé des fans partout, s'est lifté le visage et se raconte ici à l'occasion lors d'un concert donné dans sa ville natale Portsmouth.X.D.

Arte, 17.00

Nos dernières videos