Welcome to Charleroi Bruxelles-Sud

Le nouveau terminal entrera en service le 29 janvier. (photo EdA - Jacques Duchateau)

Le nouveau terminal de l'aéroport de Charleroi sera inauguré demain. Cinq millions de passagers par an y sont attendus. En primeur, petite visite guidée avec notre reportage vidéo.

+ Notre reportage vidéo

Ça faisait des années qu'on en parlait. Cette fois il est bien là. Le nouvel aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud sera inauguré demain et mis en service le 29 janvier prochain. Date à laquelle les problèmes rencontrés lors des tests (tri des bagages et flux passagers aux points de sécurité) devraient être réglés.

Après des années de discussions et des mois de travaux pharaoniques qui auront tout de même coûté à la Région 110 millions d'euros (BSCA lui reversant une redevance annuelle de 2 millions d'euros), c'est donc un véritable petit bijou qui s'érige aujourd'hui au coeur de l'aéropôle de Charleroi.

Voilà qui va changer des locaux de la désormais vieille aérogare dont on se demande toujours comment elle est parvenue cette année à accueillir 2,5 millions de passagers.

Cette fois, Charleroi se dote d'un outil moderne performant, digne des plus grands aéroports secondaires d'Europe.

Avec une capacité de 5 millions de passagers par an (objectif pour 2009-2010), l'aéroport de Charleroi pourrait néanmoins, à terme, monter jusqu'à 8 millions. Construit en 3 modules, un emplacement est déjà prévu pour en ajouter un quatrième dans quelques années.

Les mots d'ordre de la réalisation? Efficacité et sens pratique. «C'est surtout ça qui intéresse les compagnies low cost», explique Jean-Jacques Viseur, président de la Société wallonne des aéroports régionaux (Sowaer).

Et sur ce coup-là, le BSCA ne s'est pas loupé : les 24 desks d'accueil devraient fluidifier les files de passagers. Mais pas autant que la vingtaine de bornes automatiques qui permettent d'éviter la case check-in et fournissent directement le ticket d'embarquement. «Lors des tests que nous avons effectués, ce nouveau mode de check-in a été fortement apprécié par les passagers, se réjouit Pierre Fernémont, porte-parole de l'aéroport. La moitié d'entre eux sont passés par les bornes électroniques.»

Une fois votre boarding pass en main, vous avez alors tout le temps de profiter de 1500 m2 de surface commerciale (Duty free et quatre établissements Horeca dont un pub irlandais qui devrait attirer du monde...). «C'est l'avantage d'un aéroport secondaire comme le nôtre par rapport à Zaventem, par exemple, ajoute Fernémont. Ici, tout est concentré dans un même lieu. Pas besoin de se taper des kilomètres à pied.» Sur place également : une pharmacie, un Bancontact et une boulangerie. Tout ça à quelques mètres des 12 portes d'embarquement.

Piste allongée dans 2 ans?

Le BSCA new-look est pourtant loin d'avoir atteint sa forme définitive : la gare le reliant à Bruxelles et Charleroi est dans le tube (lire par ailleurs), et la piste d'atterrissage devrait être allongée dans les 2 ou 3 ans à venir. Ce qui permettra à l'aéroport d'accueillir des avions long-courriers. L'étude d'incidence est actuellement en cours.

On sait que Ryanair est d'ailleurs déjà sur le coup pour être le premier low cost a offrir des traversées transatlantiques.

Alors, bientôt une liaison Charleroi-New York? Chiche.

+ Deux pages spéciales dans Vers l'Avenir, L'Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce vendredi 11 janvier.