Arche de Zoé: Paris demande le transfèrement

Emilie Lelouche et ses cinq compagnons ont été lourdement condamnés.

Paris "demandera aux autorités tchadiennes le transfèrement en France" des six membres français de L'Arche de Zoé condamnés mercredi à 8 ans de travaux forcés pour tentative d'enlèvement d'enfants. La porte-parole du ministère des Affaires étrangères a confirmé.

+ Huit ans de travaux forcés: "une immonde comédie"

"La France, après avoir recueilli l'accord des membres de l'Arche de Zoé et examiné les modalités de mise en oeuvre de l'accord d'entraide judiciaire entre la France et le Tchad, notamment son article 29, demandera aux autorités tchadiennes le transfèrement en France des condamnés", a déclaré la porte-parole, Pascale Andréani, en réagissant à la condamnation.

"Nous prenons acte de ce verdict", a-t-elle dit, en soulignant que "c'est une décision souveraine de la justice tchadienne, qui n'appelle pas de commentaire de notre part". Les six membres français de L'Arche de Zoé, poursuivis pour avoir tenté d'exfiltrer du Tchad vers la France 103 enfants présentés comme des orphelins du Darfour, ont été condamnés mercredi à huit ans de prison assortis de travaux forcés par la Cour criminelle de N'Djamena. Un Tchadien et un Soudanais ont été condamnés à quatre ans de prison dans cette affaire et deux autres Tchadiens acquittés.

Nos dernières videos
-->