Une bombe artisanale arrache six doigts à un Liègeois

La victime a subi une intervention chirurgicale, mais il est fort probable qu'il perde l'usage complet des deux mains. (photo EdA)

Un jeune homme de 18 ans a été déposé grièvement blessé devant l'entrée de l'hôpital de la Citadelle à Liège, mardi vers 21h00, après avoir été victime de l'explosion d'une bombe artisanale.

La victime avait les deux mains pratiquement arrachées, il lui manquait six doigts et elle était atteinte de brûlures au visage. Les personnes qui l'ont déposée à l'hôpital ont immédiatement quitté les lieux.

Selon la police, le jeune homme a été blessé dans l'explosion d'une bombe artisanale, fabriquée notamment avec du péroxyde d'acétone, dans un terrain vague du quartier où il réside, au Tier, à Liège. La police et les pompiers en combinaison intégrale anti-gaz se sont rendus à l'habitation de la victime, bientôt rejoints par les policiers de la cellule anti-terrorisme de Bruxelles.

Pour pouvoir procéder à des fouilles dans l'appartement de la victime, une cinquantaine de personnes ont dû être évacuées et un périmètre de sécurité d'une cinquantaine de mètres a été mis en place.

Perte de l'usage de ses mains

Quelques produits dangereux ont été retrouvés, qui entrent dans la fabrication des bombes artisanales fabriquées par le jeune homme et ses amis suivant des indications trouvées sur internet. Les fouilles ont duré environ trois heures, pendant lesquelles une cinquantaines de jeunes sont venus perturber l'opération en cours.

Certains d'entre eux ont été emmenés à l'hôtel de police de Liège par mesure d'ordre. Selon des amis de la victime, la fabrication des bombes artisanales ne poursuivait aucun objectif politique.

La victime a subi une intervention chirurgicale, mais il est fort probable qu'il perde l'usage complet des deux mains, dont six doigts ont été détruits par la déflagration.

Avec Belga

Nos dernières videos