Réalisme et efficacité sont les ingrédients de la réussite liégeoise de ce premier tour. Avec une première place inespérée à la trêve.

Invaincus à la trêve, les Sang et Marine occupent logiquement la tête du classement, qu'ils ont d'ailleurs retrouvée après leur victoire chez le voisin visétois. «Je n'aurais pas pensé que nous serions premiers à la trêve, avouait Raphaël Quaranta, mais après nos matchs d'avant-saison contre l'Union Saint-Gilloise et Eupen, je savais que nous ferions partie des grosses équipes de la série.»

Très rapidement, les résultats positifs se sont enchaînés pour les hommes du Matricule 4. Dès la première journée et la victoire à Turnhout (la seule défaite des dauphins du RFCL), la réussite était au rendez-vous. Ensuite, plusieurs excellentes prestations ont été ponctuées de succès. Seul Mol-Wezel et Cappellen ont tenu Liège en échec, ces derniers privant d'ailleurs le Matricule 4 du gain de la première tranche...

«La plupart des joueurs de mon équipe sont en formation chez nous depuis quatre ans. Maintenant, je suis comme un forgeron qui a frappé la matière pour avoir une épée scintillante en mains.» Parmi eux, le gardien Ludovic Govoni aura aussi été déterminant à plusieurs reprises. «Il travaille plus dur, expliquait Philippe Boussard, son mentor, mais notre défense a aussi bien digéré son passage de cinq joueurs à quatre.»

L'arrivée des frères Legros a aussi joué un rôle important dans l'excellente moisson liégeoise du premier tour. «Pas besoin de leur expliquer dix fois ce qu'on attend d'eux...»

Sans déployer à chaque sortie un football pétillant, notamment après la trêve de deux week-ends qui a suivi la fin de la première tranche, Liège a donc brillé par sa régularité, et a gardé la meilleure défense de la série, comme la saison passée. Devant, les Liégeois se sont également créé plus d'occasions que lors des saisons précédentes, péchant pourtant à la concrétisation par moments.

«Nous sommes un peu le FC Bruges de la D3, expliquait Raphaël Quaranta. Nous ne nous caractérisons pas par notre jeu technique comme Anderlecht, du moins pas encore. Pour y arriver, il nous faudrait de meilleures conditions d'entraînement. Mais les supporters de Liège aiment aussi voir des joueurs combatifs, comme à Bruges.»

Liège est à la recherche d'un attaquant pour remplacer Joseph Zappia, opéré d'une pubalgie, et le nom d'un renfort défensif sera communiqué cette semaine.

Nos dernières videos