TF1 va attaquer YouTube et Dailymotion

Le sourire de Jean-Pierre Pernaut ne fait pas rire ses patrons quand il se retrouve sur Dailymotion. (Photo TF1)

Les deux grands pourvoyeurs de vidéo du net, YouTube et Dailymotion, énervent les diffuseurs. Les internautes s’y échangent trop d'extraits pirates. TF1 veut stopper l’hémorragie. Ou gagner de l’argent en compensation.

La France est en croisade contre les pirates. Le ministre de la culture met les grands moyens pour lutter contre les copies de musique. Les débats d’idées à ce sujet sont fréquents. Les acteurs du monde culturel (institutions, presse, diffuseurs) sont mis à contribution. Dans ce climat de suspicion vis-à-vis d’internet, TF1 s’apprête à assigner Dailymotion et YouTube en justice.

TF1 est le premier média de masse européen à s’attaquer aux deux portails vidéo. Selon LePoint.fr, le groupe français porte plainte pour contrefaçon, concurrence déloyale et parasitisme. Un comble pour TF1. La chaîne réclame 40 millions € à Dailymotion et 100 millions € à YouTube, en fonction de leur audience respective. Pour chiffrer ce préjudice, TF1 estime que 100 vidéos visionnées à l’œil lui fait perdre 20 demandes de VOD.

Heroes de la lutte contre le piratage

Selon LePoint.fr, la série «Heroes», achetée par TF1 à la NBC et postée sur Dailymotion, provoquerait un manque à gagner de 66.000€ en revenu publicitaire par épisode piraté. Idem pour le film «Les Infiltrés», dont TF1 détient les droits de diffusion et qui est saucissonné sur Dailymotion. La première partie du film y a été vue 32.000 fois. Enfin, le spectacle de Gad Elmaleh et le JT de la première chaîne française sont aussi fréquemment piratés. TF1 veut récupérer l’argent perdu.

Pour le patron de Dailymotion, TF1 est hypocrite. Il explique que le leader des audiences française a plusieurs fois refusé de s’équiper du système de traçage de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA), le système «Signature» qui permet de filtrer le contenu protégé. «Est-ce notre faute si TF1 ne protège pas ses contenus?», se demande le patron de Dailymotion, l’un des rares sites web à marcher aux USA.

Wat TV nettoyé

Peut-être la démarche protectionniste de TF1 doit-elle se comprendre en tant que protection de son propre contenu gratuit. Disponible sur un site similaire à YouTube et Dailymotion, le récent Wat, lancé il y a peu, mais à l’audience ridicule à côté des deux géants de la vidéo. TF1 a cependant supprimé les contenus reprochés à ses concurrents de son propre site.

L’ogre du PAF ressemble donc de plus en plus à ses semblables américains. On se souvient que la Fox avait interdit il y a peu à l’auteur liégeois des parodies de Prison Break de continuer son petit travail d’autodérision belgo-belge. La RTBF n’en est pas encore à traquer les pirates de Bye Bye Belgium. Elle se contente de traquer Yves Leterme à la sortie des négociations secrètes.

J. R.

Nos dernières videos