promotion d Bleid

Un rajeunissement des cadres?

Frédéric Pierret, le directeur technique de Bleid, se demande si le club n'est pas arrivé à un tournant et évoque un rajeunissement des cadres.

Frédéric Pierret, directeur technique de Bleid, vous avez assisté à la débâcle de votre équipe samedi?

Oui, et j'aurais mieux fait de regarder l'élection de Miss France. Ce n'était pas bon. On a eu 4 occasions en tout et pour tout. J'ai constaté un manque évident d'imagination, de concentration. On s'est dit qu'en tenant le 0-0 jusqu'au repos, ce serait facile ensuite, avec l'appui du vent. Or, c'est Meux qui a le mieux débuté le second acte. C'est incompréhensible. Dans certains matches, on marque vite et on déroule. Dans d'autres, on ne voit plus rien. Quelle inconstance! Je comprendrais plus facilement si l'équipe jouait mal chaque semaine. L'année où Seraing est monté, on a aussi perdu trop de points dans des matches à notre portée. On ne fait plus peur en déplacement alors qu'auparavant, c'était un avantage d'inspirer la crainte chez l'adversaire.

Pourrait-on croire que cette équipe arrive en fin de cycle. Que des garçons qui ont une carrière déjà bien remplie, qui doivent composer avec la pression depuis 2 ans, ont de la peine à s'arracher dans des rencontres de moindre envergure?

Je suis de cet avis en effet. J'ai le sentiment qu'il faut penser à rajeunir les cadres. Nos cadres justement ont-ils encore le mordant suffisant pour dicter la manoeuvre? Il nous manque un leader sur le terrain. Comme Brandès à Bertrix.

C'est étonnant ce que vous dites quand on voit les noms alignés sur papier. Et ne disait-on pas que Thierry Joly était celui-là?

Au début de saison, il n'était pas trop dedans et n'osait peut-être pas encore prendre la parole, communiquer sa rage aux autres. Il revient dans le coup, mais ce n'est pas encore le Joly qu'on a connu.

Qui va décider de la politique à suivre?

Nous sommes quatre. Le président Costantini, Pierre Munaut, Claude Raulin et moi. J'aimerais qu'on en parle le plus rapidement possible. Car la reconduction du contrat de Pascal Carzaniga doit aussi être évoquée. Le choix de l'entraîneur peut aussi déterminer la suite. Si celui-ci veut garder ou plutôt miser sur les jeunes.

À vous entendre, vous seriez plutôt favorable à cette 2e solution. Et le président, fort discret pour l'heure, qu'en pense-t-il?

On n'en a pas encore parlé de manière précise, mais samedi, j'ai vu sa tête quand on a encaissé, c'était assez évocateur. Faut-il encore injecter de l'argent comme on l'a fait? Vous savez, il y a un monde entre la Promotion et la D3.

Si on était monté avec cette équipe, combien de points aurait-on? Le président a assisté au match US Centre - Bleid et je pense qu'il a vu à cette occasion des joueurs qui peuvent aller en D3 ou D2.

Nous, on a des gars qui ont connu ce niveau, mais peuvent-ils encore y évoluer? J'avoue que je suis plutôt favorable à la carte jeunes.

Dimanche, vous recevez Ciney. Un mauvais résultat et ce serait presque la crise?

La crise, non, mais ça tomberait mal juste avant le mercato. Est-ce que des gars ambitieux n'auraient pas envie d'aller voir ailleurs.

Ce rendez-vous va conditionner toute la suite?

C'est possible. On ne peut pas perdre.

Pour le titre, c'est râpé?

Oui, l'US Centre ira au bout.

Et dans un 3e tour final consécutif, l'équipe aurait-elle encore les ressources pour se sublimer?

On peut se poser la question en effet. Avec le recul, je me dis que cet échec aux tirs au but contre Veldwezelt nous a quand même fait très mal.

Nos dernières videos