Nouveaux horaires SNCB : peu de problèmes

Peu de perturbations ont été observées. (photo EdA - Philippe Berger)

L'instauration du nouvel horaire de la SNCB, en vigueur depuis dimanche, n'a pas occasionné d'importants problèmes ce lundi matin, à l'heure de pointe. Explications en vidéo.

Ce lundi matin, quelques incidents ayant provoqué des retards se sont néanmoins produits mais ceux-ci n'avaient aucun lien avec l'introduction du nouvel horaire, selon le porte-parole du gestionnaire du réseau ferré Infrabel. "Sur la ligne Bruxelles-Mons, une défectuosité d'aiguillage a paralysé un moment le trafic ferroviaire dans les deux sens, ce qui a entraîné des retards d'une vingtaine de minutes", a précisé Frédéric Petit. "Entre Bruxelles et Louvain, un problème technique de sécurité qui s'est produit à Nossegem, a aussi provoqué des retards de 10 à 15 minutes".

Des trains ont encore été supprimés entre Lille et Tournai, entre Tournai et Anvers et entre Turnhout et Bruxelles parce que des conducteurs de trains étaient absents ou en retard. A Etterbeek, sur la ligne Hal-Vilvorde, un train a aussi enregistré une quinzaine de minutes de retard en raison d'un problème technique.

navetteurs.be a reçu plus de 200 plaintes

Les modifications d'horaire font tout de même quelques mécontents. Depuis deux à trois semaines, le site internet navetteurs.be a reçu entre 200 et 250 plaintes de navetteurs et usagers de la SNCB mécontents suite à l'adaptation des horaires, a indiqué lundi matin Gianni Tabbone, le responsable du site. "Nous avons mis un formulaire de plainte à la disposition des internautes depuis deux, trois semaines, pour les nouveaux horaires. On a déjà reçu de nombreux messages de personnes mécontentes", explique-t-il.

Les problèmes soulevés par les navetteurs concernent majoritairement 4 points: la suppression de l'arrêt en gare de Bruxelles-Chapelle pour le train de Quévy-Mons, la modification de l'horaire du train de 16h03 (au lieu de 16h10) en gare du Nord vers Charleroi-Châtelet, la suppression de l'arrêt pour certains trains en gare d'Etterbeek, et la suppression de l'arrêt pour certains trains à la gare de Schaerbeek. "Ce sont les 4 points noirs du nouveau système d'horaires. Dans les prochains jours, je vais compiler et analyser les plaintes afin de les remettre à la cellule de crise que la SNCB compte mettre en place pour gérer les conséquences des nouveaux horaires", ajoute Gianni Tabbone.

Du côté de l'Association des Clients des Transports Publics (ACTP), on n'avait pas encore reçu de plaintes ce lundi matin. L'association prévoit de rassembler les plaintes jusqu'à la mi-janvier avant de tirer un premier bilan du nouveau système. L'ACTP regrette par ailleurs que la campagne de communication, annoncée par la SNCB, ait été lancée à peine une semaine avant l'entrée en vigueur des nouveaux horaires. Elle met également en doute la justification apportée par la SNCB pour la mise en place de ces horaires, à savoir les travaux sur les infrastructures, notamment liés au RER.

Avec Belga