PROMOTION D

Un nouveau match à six points

Les deux formations abattront une nouvelle carte importante. Aische peut sortir de la zone rouge, Petit-Waret, lui, ne peut plus musarder.

AISCHE : Lievens, Denil, Poels, Lallemand, Fossion, Dethier, Buangombo, Panis, Lindekens, Gérard, Lamatina, Davin, Marchal, Debourg, Hasni, Severino, Hastir.

PETIT-WARET : Akkol, Biasio, Cheret, Collignon, Evrard, Fontaine, Haumont, L.Lambert, Laurent, Leswal, Louis, Luyimi, Mandiangu, Muzembo, Nyaki, Nys, Piette, Pirard, Pousseur

Après avoir affronté, respectivement, Meux et Tamines, Aische et Petit-Waret se rencontrent dans un nouveau derby namurois dont l'importance n'échappe à personne. Après une longue période de turbulences, les Aischois du président Duchêne ont, enfin, renoué avec la victoire face à leurs voisins meutois. De quoi leur donner un bon bol d'air et une bonne dose de confiance au moment d'aborder leurs deux derniers travaux de cette année 2007. Une ultime ligne droite que les ouailles de Roch Gérard n'ont pas intérêt à bâcler.

«Ces trois unités supplémentaires nous offrent une fameuse bouffée d'oxygène, explique le mentor hesbignon. Mais, soyons clairs, nous ne sommes encore nulle part car il nous faut encore accrocher trois, voire quatre points minimum d'ici la trêve. Néanmoins, je sens mes joueurs soulagés. Les gars s'entraînaient à fond durant la semaine sans récolter les fruits le jour du match. C'était frustrant pour eux. Cette victoire tant attendue est un superbe adjuvant moral.»

Tension

Les Rouge et Blanc aborderont donc cette joute face à Petit-Waret avec un moral au zénith. Comme face à Meux, la tension devrait être palpable au moment du coup d'envoi.

«Nous jouerons pour les trois points, mais eux aussi. Dans ce genre de match où l'enjeu prévaut sur le jeu, le spectateur est rarement gagnant, même si j'estime que notre première période contre Meux fut plus que valable. Petit-Waret est une équipe qui sait défendre avec beaucoup de joueurs derrière le ballon. Les rares opportunités dont nous hériterons, il faudra les concrétiser.»

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Roch Gérard pourra compter sur un groupe au complet. En effet, Hasni, Severino et Hastir sont bons pour le service. «Je considérais ces trois dernières joutes comme un mini-championnat où j'aurais besoin de tout le monde. J'en ai aujourd'hui l'occasion et je ne vais pas m'en priver.»

Pour sa part, Rudy Anciaux devra se passer des services de Pinsart et Alex Lambert, convalescents. Biasio par contre, devrait pouvoir tenir sa place. Auteurs d'un excellent partage face à Bleid, les Biwacks ont également grappillé une unité en terre sambrienne, mais demeurent accrochés à leur lanterne rouge.«Moralement, prendre une unité est toujours une bonne chose, confie Rudy Anciaux. Le retour de plusieurs éléments clés constitue un plus indéniable. Chaque rencontre doit se jouer et si ma ligne médiane joue bien haut, je suis convaincu que nous ne reviendrons pas les mains vides d'Aische.»

Nos dernières videos