La RTBF a lancé, vendredi, son offre de télévision numérique terrestre, la fameuse TNT. C'est gratuit, mobile mais ne comprend encore que quatre chaînes.

La RTBF se met au numérique. Bien obligée, puisque d'ici 2011, et la fin de l'ère analogique, elle devra avoir numérisé l'ensemble de ses activités, ainsi que l'exige le nouveau contrat de gestion. Lancée hier, son offre de télévision numérique terrestre (TNT) comprend quatre chaînes télévisées : La Une, La Deux, la petite nouvelle La Trois et la chaîne d'information en continue Euronews. Les cinq chaînes de radio de la maison sont également comprises dans le «lot».

Contrairement à ce qui s'est passé en France, où l'apparition de la TNT - ce mode de diffusion qui permet de capter les chaînes hertziennes analogiques en qualité DVD - avait «boosté» l'offre, donnant accès à des dizaines de nouvelles chaînes, l'offre TNT mise en place par la RTBF est donc restreinte. À dessein puisque l'objectif poursuivi par Jean-Paul Philippot, l'administrateur général, n'est pas de concurrencer Be tv ou Belgacom TV. Mais de permettre à la plupart des téléspectateurs francophones d'avoir accès aux programmes de la RTBF où qu'ils se trouvent et sans avoir recours à une prise téléphonique ou une connexion ADSL.

Car la TNT «made in RTBF» sera bien entendu accessible via votre téléviseur, qu'il s'agisse d'un appareil dernier cri ou d'un vieux poste, massif et poussiéreux. Mais aussi par l'entremise de téléviseurs portables numériques, de certains lecteurs DVD équipés adéquatement et même de votre ordinateur portable, à la condition qu'il dispose de ports USB et après avoir installé un petit logiciel. Une simple antenne de quelques centimètres suffit effectivement pour capter les signaux et regarder, d'Arlon à Mouscron en passant par Bruxelles, les dernières pérégrinations de l'Orange-Bleue dans le JT de François de Brigode. Ce matériel, dont le coût (variable) ne dépasse pas les 100 €, est disponible dans le commerce depuis ce samedi.

Vraiment disponible partout, la TNT? Pas encore. Malgré un investissement, déjà consenti, de presque 4 millions €, la TNT ne couvre encore que 80 % du territoire francophone, principalement les zones les plus peuplées. Grâce à un nouvel investissement de trois millions supplémentaires, la direction de la chaîne espère couvrir, d'ici 2011, entre 90 et 93 % du même territoire.

Notons encore que le contenu de La Trois, chaîne créée pour la TNT et indisponible via le réseau câblé, sera dans un premier temps un simple copier-coller des programmes de RTBF Sat. Seule différence : un JT de 19 h 30 traduit simultanément en langue des signes.

www.rtbf.be/tnt

Nos dernières videos