Mieux vaut acheter ses caméscopes, rasoirs, smartphones ou imprimantes dans les pays voisins. C'est moins cher, a calculé Test-Achats.

Les frontaliers liégeois et tournaisiens peuvent facilement économiser 10 % de leur facture en allant effectuer leurs achats de matériel électronique high-tech à Aix-la-Chapelle pour les premiers, ou dans le nord de la France pour les seconds.

L'association de consommateurs Test-Achats a comparé les prix de plus de 300 produits, classés selon 12 catégories, dans les principaux centres commerciaux de 24 villes situées dans les cinq zones frontalières. Les prix y sont en moyenne de 4 à 5 % moins cher que de l'autre côté de la frontière.

Le nord de la France est moins cher que son pendant belge pour la moitié des catégories de produits, essentiellement ceux dits high-tech. Cette région est particulièrement intéressante pour les appareils photo numériques, les caméscopes, les imprimantes et les CD musicaux. C'est la zone la moins chère pour les articles photo.

Le Grand-Duché de Luxembourg l'emporte dans 7 catégories de produits sur les neuf comparées. Les meilleurs prix concernent les caméscopes, lecteurs et graveurs de DVD, smartphones, imprimantes, fers à repasser et rasoirs. Seuls les parfums sont légèrement plus chers qu'en Belgique.

Dans le sud des Pays-Bas, l'acheteur paiera moins cher qu'en province d'Anvers pour 9 catégories de produits : imprimantes et cartouches d'encre, fours à micro-ondes, rasoirs, parfums (surtout pour les hommes), GPS, smartphones, CD et DVD sont les produits les plus avantageux. Les calculatrices sont elles 6 % moins chères à Anvers et Turnhout. Maastricht (Pays-Bas) est elle aussi plus avantageuse que les villes belges du Limbourg pour 7 catégories de produits. Globalement, la différence de prix est de 3 % en faveur des villes néerlandaises.

Les produits alimentaires vendus dans les supermarchés, par contre, restent moins chers en Belgique, à l'exception des eaux minérales qui sont meilleur marché en France.

Nos dernières videos