football Division 1

Reina : « Pour chambrer Bébert» Charleroi Zulte-War. Samedi 20 h

CHARLEROI : Laquait, Ciman, Kere, Sbaï, Diallo, Christ, Smolders, Leiva, Camus, Orlando, Akpala ; Lahaye, Van Aerschot, Miceli, Sergio, Jovial, Habibou, X.

Absents : Defays (suspendu), Oulmers (genou), N'Dri (cuisse), Dutrieux (quadriceps), Detal (genou), Baguette, Porco, Ulens, Verelst, Mujangi Bia (choix de l'entraîneur).

Menacés de suspension : Kere, Christ, Akpala, Diallo.

ZULTE/WAREGEM : De Vlieger, Minne, Sankare, Dindeleux, Reina, Leye, Van Nieuwenhuyze, Vansteenbrugghe, Meert, Matthys, Jelavic ; Bossut, Vandermarliere, Verschuere, D'Haemers, Roelandts, Coppin, Barrios, Ferreira, Triantafillidis, Van Zundert, Van Wingen.

Absents : /.

Menacés de suspension : D'Haene, Dindeleux, Sankare, Leye.

Arbitre : M. Gumienny.

Une deuxième saison dans la Flandre profonde n'a en rien entaché un délicieux accent forgé en compagnie des cigales. La fin de son bail y ayant été reportée à 2010 au cours du défunt championnat, Loris Reina, 27 ans, est heureux à Waregem, où il dispute sa deuxième campagne : « J'ai jusqu'ici joué tous les matches; donc, tout va bien. Après une entrée en matière difficile, nous avons équilibré nos données d'ensemble via les rencontres à domicile. En déplacement, par contre, cela se passe de manière nettement moins réjouissante, ce alors que nous avons plusieurs fois mené à la marque. Dès qu'on prend l'avance, on ne parvient pas à fermer la boutique. Suite à notre nul à La Gantoise cet été, les Buffalos avaient dit que nous avions refusé le jeu. C'était tout à fait faux! En fait, si on avait vraiment verrouillé à chaque fois que la situation s'y prêtait, nous compterions quelques points supplémentaires. Je ne suis pas contre du moment que ça rapporte.»

Au bord du Gaverbeek, le Marseillais a trouvé le club qui lui convenait au sortir du Mambourg : «Il y a un an, notre parcours européen a pesé sur un effectif qui n'était pas habitué à un rythme de travail avec des rencontres en semaine. Ce n'était pas une découverte pour moi (NdlR : avec l'OM) mais bien pour le reste du groupe. Cela dit, qui en Belgique aurait misé une piécette sur le parcours que nous avons accompli sans voler personne?»

«Trop bon rime

avec trop con»

Passant à raison pour un garçon propre sur lui, l'intéressé se rebiffe quand on lui rappelle que, en trois ans, il aura laissé à Charleroi l'image d'un élément effacé au point de ne jamais rien revendiquer : «Je n'aime pas qu'on dise ça! Vous savez qu'on ne me faisait pas à 300 % confiance au Sporting! Mais en ne partant jamais comme titulaire, ne suis-je pas malgré tout celui qui a le plus joué à l'arrière-gauche à l'époque? Par conséquent, je n'accepte pas l'étiquette du type trop bon car ça rime avec trop con! Cela dit, c'est du passé... très présent à mon esprit. Quand j'ai été exclu contre Lokeren, j'ai eu peur de louper le match de ce samedi. Chaque joueur aspire à gagner contre ses anciennes couleurs.»

En 06-07, Sambriens et Flandriens s'étaient quittés à une victoire partout. Reina escompte bien prendre l'avantage ce samedi : «Je reverrai Defays ou Kere avec plaisir. Mais mon grand pote, c'est Laquait. Avant de nous retrouver chez les Zèbres, nous avions été équipiers à Nancy. On se voit autant que possible et le téléphone a encore fonctionné le week-end dernier. Avec tout le respect que j'ai pour la Jupiler League, ce n'était pas évident pour lui d'y revenir après un passage en Liga. Depuis son retour, son apport saute aux yeux : on peut compter ses erreurs sur les doigts d'une main! Et encore... Je vais quand même tout faire pour avoir le droit de le chambrer à partir de ce week-end!»

Nos dernières videos