Si naïves séries AB

Toujours en face cam, jamais de dos ni de profil, comme au théâtre.

Autres fleurons des après-quatre heures de Dorothée: les très candides séries AB production. Hélène et les Garçons, Les Filles d’à-côté ou Premiers Baisers tournent d’ailleurs toujours en rediffusion. Extraits souvenirs.

+ Le retour de Dorothée en télé
+ Où en sont-ils?
+ Les dessins animés mythiques

Au départ, les séries AB naissent du succès des Musclés avec Dorothée. Il faut capitaliser sur cet engouement pour les singles des acolytes du Club et Jean-Luc Azoulay crée «Salut Les Musclés». La série copie le modèle des sitcoms américaines centrée sur une bande de copains. Elle est bon marché, tournée en studio dans un décor unique avec des acteurs sous contrat, et son esprit léger marche du tonnerre.

Surtout grâce à la petite Justine, à laquelle s’identifient toutes les gamines de France. Azoulay décline alors son concept avec «Premiers Baisers», qui met Justine au centre. Sa copine Annette, naïve myope au cœur de beurre, devient célèbre grâce à sa voix aiguë. La grande sœur de Justine, Hélène, aura ensuite également sa propre sitcom: «Hélène et les Garçons». Nous sommes en 1992. C’est l’explosion. Points forts de la série: les mimiques théâtrales des candidats, les boucles musicales de 3 secondes, les dialogues aussi complexes que dans "Next" sur MCM, et les figurants des salles de sport, de la fac ou de la cafet'.


("C'est génial. C'est génial. Ah ben c'est génial. Eh, c'est génial, non?")

Le miracle de l'amour des séries

Tous les acteurs, d’Hélène Rollès à Christophe Ripert ou Anthony Dupray, avec leurs belles vestes de jeans et leurs cheveux longs dans la nuque, poussent la chansonnette. Pour pouvoir poser sur les posters du "Dorothée Magazine", un hebdo tiré à 150.000 exemplaires. En télé, «Le Miel et les Abeilles» avec Mallaury Nataf, sa nounou, Johnny et Giant Coocoo, puis «Les Filles d’à Côté» avec Gérard, l’inénarrable prof de fitness homosexuel, cartonnent en accès prime time.


(Christophe Ripert, la star musicale dans les autres séries AB)

En 1995, «Hélène et les Garçons» devient «Le Miracle de l’Amour». C'est aussi le miracle de la longévité pour une série niaise. Tous les copains emménagent ensemble. Ils partent ensuite au soleil dans «Les Vacances de l’Amour». Les acteurs ont grandi et les thématiques sont plus dramatiques. Les ados adorent quand Nicolas part aux trousses de Laly qui s'est fait kidnapper, ou quand José disparaît en 4x4 pour un sale trafic. 


(Un best of de Cri-Cri et Johanna)

Au final, les productions AB ont cartonné 10 ans, de 92 à 2003. Elles auront usé les pellicules, les jeunesses de centaines de comédiens ados, et les nerfs du public. Pendant plus de 2000 épisodes.

Prolongez l'info dans le Télékila de ce samedi 3 novembre, en supplément à Vers l'Avenir, L'Avenir, Le Jour et Le Courrier.

(J. R.)

Cri-cri d'Amour, Johanna, Laly, Monsieur Girard, les jumelles, Aristide, Framboisier, l'extraterrestre Hilguegue: un bon souvenir, de l'art ou la médiocrité AB? Votre avis dans le forum actu24.