Division 2 A

Jemeppe par le chas de l'aiguille

En arrachant un point à Wépion , Jemeppe a bénéficié du coup de pouce de Grand-Leez, pour déguster la tranche initiale.

A près avoir égalisé à cinq minutes d e la fin, les Sambriens héritèrent d'un penalty à la dernière minute mais Laurent Thoron, en état de grâce, repoussa le tir de Cirvilliéri. «Les Namurois peuvent lui offrir une statue car il fut tout bonnement impérial tout au long de la partie alors que mon gardien n'a eu aucun arrêt à effectuer, soufflait Michel Miceli, le coach jemeppois. Avant le match j'aurais signé des deux mains pour un nul mais au vu du déroulement j'ai des regrets d'autant que nos hôtes bénéficient d'un penalty très discutable pour mener au score contre le cours du jeu. Nous avons ainsi dû mettre les bouchées doubles pour égaliser. En fin de compte, nous avons certes bénéficié du coup de pouce de Grand-Leez pour enlever la tranche ce qui n'était pas une fin en soi. Je n'en n'avais d'ailleurs pas parlé aux joueurs avant le match car mon objectif prioritaire est de terminer parmi les quatre premiers.

» Cela dit, moralement c'est une bonne chose. Reste à présent à maintenir le cap pour commencer à rêver d'autant qu'on a pris la mesure de nos concurrents directs durant ce premier tiers.»

Invaincus

N'étant plus concernés par l'attribution de la tranche, les «Fraisiers» n'avaient d'autre objectif que de préserver le brevet d'invincibilité. «C'est assurément le gros point positif qui gonfle l'ambiance et notre moral avec en filigrane la meilleure défense, soulignait Antonio Giannuzzi. De plus, nous ne sommes qu'à trois points du leader. Même si je comptabilise trois blessés : Badoux (commotion), Mantia (côtes froissées) et Julien Thoron (entorse), la rencontre, d'un bon niveau, s'est déroulée dans un bon esprit de fair-play. Après avoir rencontré les gros calibres, je vise un 6 sur 6 contre le Caps Namur et Sambreville.»