P 1 DAMES

Seul Anhée reste invaincu

Entre équipes invaincues, le sommet de la P1 a consacré l'homogénéité et la solidarité des Anhétoises. Belgrade a aussi des arguments.

Olivier Fecherolle, vous êtes le nouvel entraîneur d'Anhée. Comment se passe cette première saison au coaching?

Je suis actuellement satisfait de mon travail puisqu'on commence le championnat avec cinq victoires dont celle de ce week-end contre Belgrade qui est toujours difficile à battre.

Quels ont été les changements au sein de l'effectif?

Aucun. Le groupe s'entend à merveille et aucun transfert n'a été utile. La moyenne d'âge est de 24 ans, ce qui nous laisse encore le temps de voir venir les transferts !

Quel objectif poursuivez-vous cette année ?

Je ne veux pas parler à ce stade de victoire finale mais je pense que le réel objectif est de se maintenir dans le top 4.

Quels sont les points forts et faibles de votre formation ?

J'ai la chance de reprendre une équipe très soudée, très solidaire qui se connaît depuis quelques années. Techniquement, cette formation n'a pas grand-chose à apprendre vu son niveau déjà assez convaincant. Toutefois, je pense que le problème réside dans le manque de concentration dans la durée d'un match. Il y a souvent des passages difficiles. Pour ma part, je vais essayer de leur inculquer la vision du jeu et également le respect des consignes de jeux.

Est-ce un succès difficile?

Oui, dans un certain sens. Face à des prétendantes au titre, il existe une tension palpable. Mais, finalement, je pense que la qualité de jeu développée par mon équipe était meilleure cette fois-ci. L'expérience et l'esprit d'équipe ont fait le reste.

Pensez-vous encore avoir des concurrents sérieux dans ce premier tour ?

Bien sûr, je pense notamment à Ohey, Yvoir, Arsimont par exemple.

Fabrice Fossépré, coach de Belgrade, comment avez-vous vécu ce match contre Anhée?

Nous avons rencontré l'équipe qui est, pour moi, favorite de la série. Nous avons une joueuse du six de base blessée et nous avons perdu beaucoup de points en réception. À 23-11, nous avons enfin pu développer notre jeu mais trop tard. Et dans la troisième manche, j'ai modifié la rotation et l'équipe a un peu mieux tourné. Aussi, nous avons entamé la rencontre beaucoup trop stressés et beaucoup trop gentils au service par rapport à ce que nous savons faire. Le rendement de l'équipe a été en dessous de ce que j'attendais mais il ne faut pas oublier qu'en face, les Anhétoises n'ont rien lâché.