basket-ball Division 1 nationale

Premier derby namurois de la saison

Le Novia Namur reçoit son voisin du D. Namur pour le premier des derbies namurois de cette saison 2007-2008. Il s'annonce encore disproportionné.

Les deux formations de la ville de Namur évoluent bien toutes les deux sur la scène européenne. Mais à une semaine du déplacement à Orenburg, en Russie, pour le Novia Namur (mercredi prochain) et de la venue de Valenciennes, au hall Octave Henry (jeudi), pour D. Namur, les objectifs des unes et des autres sont bien opposés. Le débat s'annonce disproportionné au vu des potentiels bien différents.

Le Novia Namur reste sur un 0 sur 3 face à Waregem et Boom en championnat et chez les Anversoises encore, en Coupe. Il s'agira de la première joute à domicile pour les Namuroises de Didier Prinsen. «Mais nous ne sommes pas très bien et nous attendrons la suite des évènements pour commencer à engranger des victoires, soulignait le coach namurois qui songeait déjà prioritairement à la venue de Courtrai, samedi. Raison pour laquelle nous allons laisser Michèle Decors au repos. Elle se plaint du genou et nous n'allons pas prendre le risque de l'aligner. Par contre, Candice Michel, qui revient d'une entorse et Alicia Giberti, qui évoluait avec Libramont, rentrent dans le noyau. Il faudra voir aussi comment se comporte Céline Werpin, malade depuis mercredi dernier».

Pour Stéphanie Dubuc, ce sera l'occasion de se mesurer à une équipe de calibre européen. «Ce sera dans notre salle, et il faudra se battre pour montrer que nous sommes là, explique la meneuse namuroise. Nous savons que ce sera difficile, mais nous n'avons strictement rien à perdre en fait. À nous d'utiliser ce match pour préparer d'une part la rencontre très importante en championnat contre Courtrai samedi, et, donc, les matches de Coupe d'Europe. Il ne nous a pas manqué grand-chose contre Waregem à Spa et à Boom où nous prenons 10 points en deux minutes tout en fin de match. Nous sommes bredouilles, mais on ne peut pas dire que nous sommes passés à travers. Ce sont deux solides équipes que nous avons rencontrées en déplacement. Cela va nous faire du bien, déjà, de jouer dans notre salle. Il faudra aussi pour la suite connaître un peu plus de réussite dans nos shoots».

Sophie Tirtiaux (Monceau) s'est sérieusement blessée au genou gauche mardi à l'entraînement. L'intérieure Andennaise doit passer des examens supplémentaires pour connaître la nature exacte de la blessure qui pourrait l'écarter des terrains pour plusieurs semaines.