provinciale 3C

Dison cède du terrain Dison UCE Liège 2 4

Après un début de saison presque parfait, Dison vient de subir deux défaites de rang qui le voit dégringoler de la place du leader à la cinquième position au classement. De quoi donner raison à Jean-Claude Léonard qui a toujours affirmé que son équipe ne jouait pas le titre cette saison. «On peut être dangereux quand on est au complet mais pas quand les blessés s'accumulent, affirme le T1 disonais. Ce dimanche, j'étais privé de Jamar, Vicqueray, Engel en plus de Jaegers qui est sur la touche depuis plusieurs semaines. Ce sont tous des titulaires potentiels et quand ils sont tous absents en même temps, cela devient difficile.»

Malgré un but encaissé assez rapidement, Dison était relancé dans le match grâce à un Renaud Crahay retrouvé. Auteurs de ses 10e et 11e buts de la saison, l'avant stadiste donnait l'avance à ses couleurs alors que l'adversaire était réduit à dix. «Ils ont joué à dix, c'est vrai, mais si l'on y ajoute l'arbitre, ils étaient à onze sur le terrain, n'hésite pas à dire le coach de Dison. C'est lui qui remet UCE Liège dans le match en accordant un penalty imaginaire et en sifflant tout contre nous.»

L'entraîneur stadiste reconnaît toutefois que les hommes de Dane Mataic pratiquent un beau football. «Ce n'est jamais une catastrophe d'être battu par une bonne équipe de football, dit-il. Mais on leur a facilité la tâche en laissant trop d'espaces.»

De son côté, le mentor croate de l'équipe espagnole ne pouvait qu'être heureux de l'issue du match. «J'avoue que j'ai eu peur lorsqu'on a été réduit à dix mais on s'est vite repris. On s'est réorganisé sur le terrain et on a joué superbement le contre. Cette victoire confirme nos bons résultats hors de nos bases (16/18).»

Désormais à trois points du leader, UCE Liège peut commencer à rêver. «Notre objectif est de rester près des équipes de tête», affirme encore Mataic. «On verra plus tard si l'on peut revoir nos ambitions à la hausse.»

Après le match, toute l'équipe s'est rendue à la maison du Peket à Liège pour un souper qui était prévu de longue date. On se doute que la victoire a été bien fêtée...