provinciale 1

Tiège par le chas de l'aiguille

Grands favoris de la P1C, les Tiégeois se sont offert une solide frayeur face à St-Georges C. Ils ont failli laisser des plumes dans l'aventure.

«C'est plus stressant que ce que j'ai vécu en Superdivision», grimace Cédric Mahy, en voyant son équipier Bernard Rikir souffrir le martyre dans son dernier match, alors que le marquoir affiche 8-7 en faveur des Tiégeois face à St-Georges C (3 B6, C0). Finalement, Bernard, mené 2 sets à 0, voit enfin la balance pencher en sa faveur. Au terme d'un formidable suspense, il redresse la barque et s'impose sur le fil. Tiège peut souffler, il compte toujours le maximum des points, avec une longueur d'avance sur Gervina.

«Laurie et Bernard étaient terriblement nerveux», souligne Cédric Mahy, pour expliquer leur moindre prestation. «Heureusement, notre réserviste Gwenaël Demal, désormais titulaire, s'affirme comme valant bien mieux qu'un bouche-trou».

Pendant ce temps, Malmedy (2 pts) n'a rien pu faire à Gervina (B4, 3 C0) : 14-2. «Non seulement nous étions privés de Simon et Libert, mais, de surcroît, l'adversaire était particulièrement costaud, avec, notamment, Orban (ex-Awirs)», explique Jérôme Fassin. «Tiège peut bien se méfier».

De son côté, Montzen (7 pts) se place dans le ventre mou, après son succès face au Donald E (B6, 3 C0) : 11-5 «La différence s'est faite juste après le repos (4-4, puis 8-4)», précise Didier Maurage.

Enfin, Vervia D engrange ses deux premières unités. «Elles tombent du ciel (forfait de Wonck) et sont aussi bienvenues qu'inattendues», admet Henry-Marc Junker.

Forfait général d'Ozanam

En série A, après le retrait d'Alain Lefebvre, les dirigeants wegnolais ont exclu du club Defraiteur et Fyon, tout en déclarant forfait général. Le premier descendant est donc connu. De ce fait, Stavelot était bye ce samedi.

Au rayon des mal lotis, Eupen (1 pt) et Minerois C (2 pts) subissent un nouveau revers. «A St-Georges B (3 B6, C0) où la paire Hanzen-Koch a encore brillé, nous avons payé l'absence d'Edgar Plumanns, blessé», regrette Erwin Rampelbergh.

Chez les Miniers, vaincus 7-9 par Montegnée B (2 B6, 2 C0), c'est la blessure de Michel Leclerc qui a joué un tour pendable.

En P1B, Francorchamps (2 pts) a perdu une bataille importante devant un concurrent direct, Aywaille B (2 B6, 2 C0) : 7-9. «La balle n'a pas tourné pour les nôtres, et spécialement pour Éric Wintgens, battu trois fois à la belle», constate Christian Brixhe. «Mais, paradoxalement, malgré la défaite, je demeure assez confiant car j'ai revu des troupes très motivées».

Déforcé et avec un Gerd Kriescher malade qui dut abandonner après deux matches, Minerois B (6 pts) n'a pu s'opposer au leader, St-Hubert (4-12), tandis que Vervia B (9 pts) laisse échapper une unité à Amay (3 C0, C4) : 8-8.

«Nous jouions sans Ernest Jérôme, blessé, et je perds mon dernier match 15-13 à la belle», déplore Paul Vicqueray. «Malgré cela, nous pouvions l'emporter, puisque nous menions 2-6 et 6-8, avec une excellente Fanny Heine».

Une occasion gâchée pour nos régionaux !