Benallal a déjà retrouvé la prison

Benallal a été arrêté à la suite d'un hold-up dans ce magasin de motos. (photo Belga)

Nordin Benallal a été repris mardi aux Pays-Bas. Le truand venait de commettre... un hold-up! Sa cavale aura duré moins de 48 heures. Son extradition pourrait intervenir d'ici à trois semaines. Vendredi, il comparaîtra devant un juge hollandais.

+ Un changement régulier de prison ?
+ Des détails de son arrestation révélés
+ La procédure d'extradition a débuté

Nordin Benallal s'était évadé dimanche en fin de journée de la prison d'Ittre (Brabant wallon) grâce à l'intervention de plusieurs complices et à l'utilisation d'un hélicoptère.

Il a été repris mardi après-midi à La Haye, à la suite d'un hold-up commis au Pletterijkade. "A la suite d'une attaque à main armée sur un concessionnaire de motos, deux hommes ont été pris en poursuite par la police. Cette course s'est terminée dans une zone industrielle par l'arrestation des deux hommes", a expliqué le porte-parole de la police de La Haye, précisant que les policiers ont tiré en l'air.

Ce n'est qu'au bureau de police que les policiers ont relevé qu'il s'agissait du détenu en cavale. L'identité du second suspect n'a pas encore été déterminée.

Quid de l'extradition ?

"Des contacts doivent avoir lieu demain avec la Belgique sur sa remise aux autorités", a encore déclaré le porte-parole. S'agissant d'une extradition entre pays de l'Union européenne, cette opération pourrait être rapidement effectuée, mais la justice néerlandaise pourrait peut-être se pencher sur le hold-up du concessionnaire de motos avant de le livrer à la justice belge.

Selon Hans Meurisse, directeur général des établissements pénitentiaires belges, Nordin Benallal pourra être extradé des Pays-Bas vers la Belgique dans un court délai. L'extradition pourrait intervenir dans les trois semaines, a-t-il précisé à la radio-télévision flamande VRT.

Il a été confirmé ce mercredi matin que Benallal restera provisoirement aux Pays-Bas. Il devra comparaître vendredi devant un juge pour l'attaque perpétrée mardi contre le concessionnaire de motos à La Haye. "L'extradition vers la Belgique sera ensuite à l'ordre du jour", a expliqué une porte-parole de la police néerlandaise.

Âgé de 27 ans à peine, le truand collectionne les frasques judiciaires. Il a été condamné pour plusieurs attaques à main armée. Il est aussi considéré comme le "Roi de l'évasion". Lors de sa précédente cavale en août 2004, il avait grièvement blessé deux jeunes policiers. Il avait finalement été repris un an plus tard. (Avec Belga)