Le communautaire les attend ce soir

Bientôt le repos pour les négociateurs. (photo Belga)

Les négociateurs de l'orange bleue se sont quittés lundi soir peu après 23 heures. Les rencontres bilatérales sur le volet emploi se sont prolongées une grande partie de la soirée et finalement il n'y a eu qu'un quart d'heure de réunion plénière au cours de laquelle les négociateurs ont fait le point de la situation.

+ Boucler pour souffler en paix

Sur le volet emploi du chapitre "mériter le bien-être ensemble", il n'y a toujours pas d'accord sur les dispositions relatives à la dégressivité des allocations de chômage. Le formateur Yves Leterme reformulera une proposition sur ce point mardi. Le point relatif aux sociétés de travail intérimaire est également toujours en suspens. Par contre, un accord est intervenu pour permettre l'utilisation de titres-services pour les gardes exceptionnelles d'enfants à domicile.

Plus tôt dans la journée, les négociteurs s'étaient déjà mis d'accord pour étendre le système des titres-services à des travaux divers et au jardinage. Les négociateurs auraient aussi un accord de principe sur l'allocation de garantie de revenus pour les personnes qui se retrouvent avec un travail à temps partiel involontaire. Les négociateurs reprendront leurs discussions mardi à 9 heures avec une deuxième lecture du chapitre "mériter le bien-être ensemble".

Retour après crispation

De nombreux points de la première partie de ce chapitre relatif aux entreprises et aux indépendants sont toujours en suspens. Ces points ont été abordés lors des réunions de jeudi et vendredi lorsque l'atmosphère était très cripée.

Les négociateurs devraient également aborder mardi le chapitre 2 qui comporte notamment des dispositions comme la liaison des allocations au bien-être. Selon certaines informations, il devrait aussi y avoir une réunion plénière sur le communautaire dans la soirée. (Avec Belga)