L' Embrouille  fait du golf à Saint Trop'

L'Embrouille en vacances à Saint Tropez, ça promet. (© RTL)

En Belgique, tout le monde connaît la tête de François Damiens . Alors il est parti faire ses embrouilles à Saint-Tropez. Et ça ne fait pas marrer les Français. Gros plan dans L'Avenir, le Jour et le Courrier.

Ap rès Paris et les Alpes, François Damiens, alias l'Embrouille est allé jusqu'à Saint-Tropez pour cacher ses caméras. «Moi, je préférerais le faire en Belgique, mais c'est devenu impossible, les gens me reconnaissent, même quand je me déguise.» Parce qu'en France, dit-il, les gens n'ont pas le même humour. «Quand ils s'énervent, ils ne sont même pas drôles, ils sont tout de suite grossiers et désagréables. Ils me parlent d'avocat, etc. Je ne sais pas si c'est l'effet Sarkozy, mais ça mettait à chaque fois un quart d'heure pour calmer le jeu. Ils n'ont aucune autodérision. Alors que le Belge, lui, ça le fait rire de se voir s'énerver. »

Pourtant l'Embrouille s'en sort bien. Il en fait des tonnes et ça marche. Il est sorteur dans une boîte très branchée, gérant d'un centre de vacances ou encore golfeur en maillot et marcel. «Ça n'a pas été facile d'obtenir les au torisations parce que les deux premiers clubs de golf avaient vu les caméras cachées tournées dans un club belge. Le troisième a accepté avant de nous virer à 13 heures parce que tous les clients sont venus se plaindre et il a dû les rembourser...»

Son ancrage belge et familial, c'est important. Canal + a déjà diffusé certaines de ses caméras cachées et lui a demandé d'en produire d'autres pour elle. Mais l'Embrouille préfère tourner avec sa petite équipe : «C'est une petite entreprise familiale. On ne parle jamais du boulot, parce que sur un tournage, chacun sait ce qu'il a à faire. Les journées sont assez longues. On se connaît super bien et on se marre autant pendant les tournages qu'en dehors.»

François Damiens tourne encore deux émissions par an, mais passe la plus grande partie de son temps... à faire du cinéma, dans un registre très différent. «Les rôles de Belge, c'est un peu fini. On me demande justement de perdre mon accent...»

RTL TVI 20.20