Foyers de plus en plus connectés

(photo EdA - Jacques Duchateau)

Il y a de plus en plus de ménages connectés à l'internet. En 2 ans, le pourcentage a grimpé de 10 %. Le haut-débit passe à 60 %. Zoom dans L'Avenir, Le Jour et Le Courrier.

Le nombre de ménages connectés sur la toile a augmenté de 10 %; la fracture numérique commence à se résorber. Les résultats d'une enquête publique sur les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) menée auprès de plus de 10 000 Belges.

On peut également y lire que 77 % des personnes interrogées utilisent un ordinateur tous les jours.

Autre chiffre : 60 % des Belges possèdent une connexion internet à large bande (ultrarapide), contre 50 % en 2005.

L'ADSL reste le mode de connexion le plus apprécié : 40 % des ménages le préfère aux autres technologies, contre 29 % en 2005.

Les utilisateurs «les plus avancés» en matière d'internet résident en premier lieu en Région de Bruxelles-Capitale, puis en Wallonie et enfin en Flandre.

Pour des achats culturels

Ces 12 derniers mois, 38 % des personnes interrogées ont acheté des biens culturels (livres, films, musique, etc.) via internet.

Même pourcentage, aussi, pour les personnes qui ont réservé des vacances par le net.

La gestion des opérations bancaires séduit aussi les utilisateurs d'internet : 52 % en 2007 contre 46 % en 2005.

En 2005, 10 % des Belges utilisaient internet sur leur lieu de travail uniquement. Ils ne sont plus que 5 % en 2007. Pour preuve, 89 % l'utilisent à domicile, contre 81 % en 2005.

On compte exactement un ordinateur dans la moitié des ménages belges, chaque région affichant un score similaire. Toutefois, 1 Flamand sur 5 possède plus d'un ordinateur, contre 1 sur 10 à Bruxelles et en Wallonie.

Enfin, rayon apprentissage, il ressort de l'enquête que les utilisateurs d'ordinateurs et d'internet comptent plus souvent sur eux-mêmes ou une connaissance pour acquérir leur compétence en la matière, plutôt que de passer par des cours.

Encore beaucoup trop cher

Du côté des points négatifs soulevés, environ 1 ménage sur dix n'a pas internet. Raison invoquée : le matériel et la connexion, trop chers.

Enfin, un ménage sur cinq n'a pas internet car il le considère comme inutile.

Ultimes observations : l'utilisation d'internet est généralement plus répandue dans les populations avec un niveau d'étude plus élevé. Et plus d'un Belge sur 15 se sent dépendant à internet, proportion qui grimpe à plus d'un sur 10 à Bruxelles.