BHV: ultimatum flamand pour le 7 novembre

Bart Somers s'aligne sur le CD&V et la N-VA: le 7 novembre sinon rien! (photo Belga)

Pour l'Open Vld comme pour le CD&V, il faut une perspective d'accord sur la problématique de BHV d'ici le 7 novembre. Sans quoi les propositions de loi prévoyant la scission de l'arrondissement seront votées en Commission de l'Intérieur de la Chambre. Menaces.

Le président des libéraux flamands Bart Somers a dit dimanche, lors de l'émission De Zevende Dag à la VRT que son parti adoptait la même attitude que le CD&V/N-VA. Les président des sociaux-chrétiens flamands et de la N-VA, Jo Vandeurzen et Bart De Wever, ont indiqué dans une interview parue samedi que s'il n'y avait pas de perspective d'accord sur le dossier BHV pour le 7 novembre, date de la prochaine réunion de la Commission de l'Intérieur de la Chambre, les parlementaires du cartel voteront les propositions prévoyant la scission de l'arrondissement.

M. Somers a précisé dimanche que son parti adoptait la même attitude. Il a reconnu que dans ce cas le pays se trouverait dans une crise grave. Pour lui, comme pour Jo Vandeurzen, une solution négociée est préférable mais les deux présidents sont d'avis que le temps est venu de trancher sur ce point. Jo Vandeurzen a pour sa part dit dimanche qu'il n'était pas impressionné par les déclarations du MR pour qui, en cas de vote, les négociations pour l'orange bleue seront terminées. "Moi je ne quitterai pas la négocaition", a-t-il dit.

Le 7 novembre, il veut une réponse à la question "sommes- nous dans la dernière ligne droite et pouvons-nous arriver à un accord sur ce point? ", a-t-il précisé. En réponse à l'exigence du président du FDF Olivier Maingain qui a dit refuser de négocier tant que les quatre bourgmestres de la périphérie dont la nomination est toujours en suspens ne seront pas nommés, M. Vandeurzen souligne que la nomination des bourgmestres n'est pas une compétence fédérale.

Tout en ajoutant qu'il soutient le ministre flamand Marino Keulen dans son attitude... Par ailleurs, le ministre bruxellois Benoît Cerexhe (cdH) a rappelé sur RTL-TVi que la nomination de ces quatre bourgmestres était "un préalable à tout accord sur BHV mais pas à la négociation pour trouver un tel accord".