Dix jeunes turcs arrêtés à Schaerbeek et Saint-Josse

La tension reste bien présente à Schaerbeek et Saint-Josse. (photo Belga)

La situation était calme, samedi, dans les communes bruxelloises de Schaerbeek et Saint-Josse-ten-Noode malgré un appel à descendre à nouveau dans la rue diffusé par sms parmi les junes Turcs.

La police a cependant arrêté une dizaine de jeunes qui déambulaient de manière provocatrice dans la rue avec un drapeau turc, a-t-on appris auprès de la police locale de Bruxelles-Nord.

De jeunes Turcs ont commis des déprédations dans les deux communes, mercredi au cours d'une manifestation non annoncée. Au total, 93 personnes ont été arrêtées, dont 85 administrativement. Depuis jeudi, la police ne laisse rien passer et les services d'intervention sont massivement présents dans la rue.

Police massivement présente

Jeudi et vendredi, il faisait calme, mais samedi la police a arrêté une dizaine de jeunes. Selon le porte-parole, ils déambulaient de manière provocante avec un drapeau turc sur le dos malgré l'interdiction de manifester. Ils resteront au commissariat jusque samedi soir. "Il n'y a cependant pas eu de rassemblement massif", a assuré Roland Tiébault, de la zone de police Bruxelles-Nord.

D'après La Dernière Heure, un appel à manifester samedi à 13h Place Liedts à Schaerbeek avait été lancé il y a quelques jours par sms dans la communauté turque. "C'est pour l'instant, la seule indication dont nous disposons", a expliqué de son côté Johan Verleije, de la police locale.

Comme aucune demande de manifestation n'a été introduite, tout rassemblement ou manifestation est interdit. La police, locale et fédérale, est massivement présente dans la rue. Il s'agit de quelque 360 agents, des agents locaux pour la moitié et des agents fédéraux pour l'autre moitié. (Avec Belga)