article abonné offert

«Tuer pour sauver ses proches du pire»

Quand on tue ses proches comme l'a fait Bruno Werner, c'est souvent qu'on n'a plus aucun espoir. Parce qu'on les aime, on veut leur éviter le pire, explique un psychologue de l'ULg.