PROMOTION D Hier soir

Bonne opération pour les Cinaciens

En l'emportant méritoirement chez un hôte bien organisé et qui n'abdiqua jamais , les «Bleus» restent toujours bien placés pour la tranche.

Arbitre : M. Alho-Guerreiro

Cartes jaunes : Nys, Michalakis

Buts : Verlaine (0-1, 47e et 0-2, pen, 58e).

PETIT-WARET : Haumont, Nys, Collignon (65e Muzembo), Evrard, Leswal, Biasio, Pirard (65e Akkol), Piette, Luyimi (76e Fontaine), Laurent, Pousseur.

CINEY : Demortier, Bourguignon, Garriz, Butera (69e Toussaint), Tufano, Michalakis, Maréchal (84e Massinon), Fiasse, Deglim, Verlaine, Lambrechts.

En remportant ce derby disputé dans un excellent esprit, Ciney a, avant tout, préservé l'intérêt du match de dimanche prochain contre Bertrix.

Mais cette victoire, somme toute assez logique, fut tout de même longue à se dessiner tant les «Biwacks» étaient bien positionnés sur le terrain et semaient même parfois le doute dans la défense visiteuse sur quelques contres rapides. N'empêche, les Cinaciens, qui avaient pris d'emblée l'ascendant dans le jeu, s'étaient créé quelques franches opportunités en début de match par Verlaine et Maréchal. Ce dernier ne put d'ailleurs exploiter une jolie transversale de Bourguignon. C'est ainsi qu'au café, le score était toujours vierge.

Deux roses de Verlaine...

Une situation qui n'allait guère perdurer car on rejouait à peine de deux minutes quand un médian visité...isola bien malencontreusement Verlaine qui profita de l'aubaine pour tromper la vigilance de Haumont d'un tir croisé (0-1). Sans accuser le coup, les Biwacks repartirent alors courageusement à l'offensive par Piette et surtout Pirard, bousculé par Demortier dans la surface fatidique.

Petit-Waret réclama la sanction mais en vain. Par contre, dans l'autre rectangle, Collignon accrocha peu après Maréchal et le penalty indiscutable fut transformé imparablement par Verlaine (0-2). Dans la foulée, un essai de l'excellent Butera s'en alla encore frapper l'extérieur du montant avant que Petit-Waret, avec un potentiel offensif renforcé, ne jette ses dernières forces vives dans la bagarre. À ce petit jeu, Muzembo puis Piette firent alors passer quelques frissons dans l'arrière-garde cinacienne superbement organisée par Fiasse et Tufano, qui avait remplacé Goas-Lopez. Chez les Biwacks, déjà privés des frères Lambertet de Pinsart, Louis, blessé à l'entraînement du jeudi soir, avait, lui aussi dû déclarer forfait tout comme Henry chez les Cinaciens.G.T.