BASKET-BALL D1 nationale dames

Encore des corrections à apporter

Première prestation à domicile en championnat pour des Saint-Servaitoises qui font encore leurs gammes.

Après le match de gala et la coupe, mercredi, Namur (ré)endosse sa vareuse de championnat. C'est un air archiconnu qui sera servi, ce soir à 20h30, pour la venue de Courtrai.

À nouveau, comme c'est le cas depuis trois semaines, les protégées de Jurgen Van Meerbeek peaufineront encore et encore leurs automatismes pour préparer leur première joute en Euroligue face aux Françaises de Valenciennes, le 8 novembre prochain.

Toute l'attention namuroise est focalisée sur l'Euroligue et l'actualité du championnat fait partie de la routine qu'il ne faut surtout pas bâcler pour aborder ce premier derby européen de la meilleure manière qui soit.

« Il y a encore beaucoup de choses à corriger dans tous les secteurs du jeu, répète inlassablement Jurgen Van Meerbeek. Le championnat d'Europe a retardé notre préparation mais tout le monde fait le maximum pour combler ce retard.»

Lors de leur dernière sortie, mercredi, le coach namurois a ménagé ses troupes. Szymanska et Miedzik avaient fait l'impasse et Agabalova avait été ménagée. Ce soir, elles rentrent à nouveau en ligne de compte et comme Catherine Kraayeveld a eu l'opportunité de jouer, la Canadienne Vicky Smith devrait - et le conditionnel reste de mise - bénéficier d'un peu de temps de jeu.

«Les deux joueuses évoluent dans des registres et à un poste différents, explique Patrick Delsaut, l'assistant coach. On ne peut donc pas vraiment prévoir l'alternance comme nous le faisons par la saison dernière. On prendra à chaque fois la décision en fonction de nos besoins.»

À noter que le quart de finale de la coupe à et contre Boom, prévu pour le 7 novembre, sera très probablement déplacé à une autre date, qui doit encore être fixée. P.J.