PROMOTION D

Oublier Malmedy et battre Jamoigne Faymonville Jamoigne Samedi 16 h

Arbitre : M. Lejeune.

FAYMONVILLE : Jacquemin, Claessen, Molnar, Wolfs, Hendrick, Sérafin, Philippe, F. Thunus, Ruiz-Marin, Dewaay, D'Assaro, Andich, Plunus, Schröder, Defour, Chauvin.

Patrick Courtois n'a pas bien digéré la défaite indigne à Malmedy. Ce n'est pas tant la privation de trois voire d'une unité qui l'énerve mais plutôt la mauvaise appréhension de la partie par ses joueurs. Il avait des comptes à rendre et il n'a pu les rendre... que ce jeudi. Ce qui n'a pas calmé sa rancoeur même si tous les absents étaient excusés.

«Jérôme Schröder parti à Euro Disney, Renaud Chauvin au minifoot, Laurent Wolfs et Stéphane D'Assaro grippés et Amaury Dewaay qui n'avait pas pu accrocher la bonne correspondance en revenant de ses études à Liège, cela faisait tout de même pas mal d'absences en plus de nos deux blessés de longue durée que sont Philippe Thunus et Jonathan Mathieu. J'ai par conséquent dû attendre jeudi, où seul Patrice Sérafin était en formation, pour avoir une saine discussion avec mes joueurs.Je leur ai fait part de ma déception quant à leur manque d'orgueil dans un match à enjeu régional. Et leur faire part également de mon inquiétude quant aux trop nombreuses approximations techniques et tactiques dont ils ont fait preuve.La phase qui a amené le but avait été décortiquée à la théorie et nous savions que le coup de coin serait botté au premier piquet, ce qui n'a pas empêché mes joueurs d'agir à leur guise. Inadmissible!»

Quant à Jamoigne, Patrick Courtois s'appuie sur son assistant, Olivier Laffineur, qui les a scoutés il y a quelques semaines. «C'est une équipe très jeune, donc inexpérimentée, mais dont il conviendra tout de même de se méfier parce qu'elle possède en ses rangs un très bon soutien d'attaque et deux attaquants de qualité au moins égale. et comme ma défense ne fut pas irréprochable le week-end dernier, je n'ai pas toutes les garanties pour faire preuve d'assurance.»

Afin qu'une spirale négative ne se mette en place inopportunément, il serait bon de reprendre le large en s'imposant face à une équipe jamoignarde qui n'a glané que quatre unités jusqu'à présent grâce à une victoire et un match nul. Et qui dispose d'un goal-average qui ne plaide guère en sa faveur. Aux Turcs de retrouver cet esprit conquérant qu'ils possédaient contre Ciney et Bleid et qui les avait abandonnés à Malmundaria.