Un abandon de Grönholm, son premier en 2007, a complètement relancé son rival Loeb dans sa course à une 4 e couronne consécutive.

Sébastien Loeb ne pouvait rêver plus beau scénario. Devancé de 4 pts au championnat pilotes par son rival de Ford, Marcus Gronholm, au départ du rallye du Japon, le Français de Citroën a vu le Finlandais disparaître des classements dès la 1re étape, vendredi. Dans l'ES4, un de ces courts secteurs (2,7 km) où il y a plus à perdre qu'à gagner. La preuve...

Gronholm venait de prendre la tête de l'épreuve devant le triple champion du monde lorsqu'il est parti à la faute.

«Je suis arrivé trop vite et je suis sorti trop large, ça glissait beaucoup et j'ai heurté des ballots de foin, puis une grosse souche d'arbre dans un fossé, ça a tapé très fort», a expliqué Grönholm.

Sa Focus était très abîmée à l'avant-gauche, au niveau de la porte conducteur et de l'arceau de sécurité. Les ingénieurs Ford ont d'abord espéré le voir repartir ce samedi en super-rallye, avant d'annoncer l'abandon définitif du double champion du monde nordique.

Loeb n'en demandait pas tant qui voit là une formidable opportunité de reprendre l'avance au championnat avant les deux dernières manches, l'Irlande et le RAC britannique, en novembre.

Subaru : le calice jusqu'à la lie

La première étape a donc tourné à l'avantage du pilote de la Citroën C4, qui n'est cependant pas leader pour autant. Car, sauvant les meubles Ford et empêchant, alors, l'Alsacien de scorer un maximum de points, Mikko Hirvonen s'est senti pousser des ailes, vendredi. L'«autre Finlandais» de Ford, 27 ans, vainqueur cette année en Norvège, menait vendredi soir avec 10,9 sec. d'avance sur un Loeb pas plus inquiet que ça.

«Notre situation n'est pas inintéressante : notre principal adversaire a connu des problèmes et l'écart avec le leader est réduit. Mais je ne oprendrai pas tous les risques. vu les circonstanceses, la 2e place me suffirait».

Malgré l'absence de Gronholm, Loeb était à ce moment coincé entre deux Focus de Finlandais puisque suivait le jeune Latvala, 22 ans, révélation de la saison.

Et les autres? Déjà loin, où carrément au rayon des abandons, tels les équipages Subaru, P. Solberg et le duo Atkionson/ Stéphane Prévot, sorti de la route. Ar.B.

Etape 1 : 1. Hirvonen-Lehtinen (Fin/Ford) 1h00:30.8, 2. Loeb-Elena (Fra/Citroën) 10.9, 3. Latvala-Anttila (Fin/Ford) à 13.7, 4. Sordo-Marti (Esp/Citroën) 40.6, 5. H. Solberg-Menkerud (Nor/Ford) 48.4, 6. Stohl-Minor (Aut/Citroën) 1:30.0, 7. Pons-Amigo (Esp/ Subaru) 2:02.6, 8. L. Perez-Companc-Volta (Arg/Ford) 2:20.8, 9. Wilson-Orr (G-B/Ford) 2:50.8, 10. Villagra-J. Perez-Companc (Arg/ Ford) 3:26.4...

Principaux abandons:Grönholm-Rautiainen (Fin/Ford), sortie (ES4); P. Solberg-Mills (Nor/Subaru), boîte de vitesses (ES5); Atkinson-PRÉVOT (Aus/Subaru), sortie de route (ES6).

Etape 2 (146,6 km/10 ES) : depuis 0h13 la nuit dernière jusque 11h07 ce matin; Etape 3 (97,3 km/7ES) : dimanche, de 0h06 à 7h33. Arrivée à 8h.