FC DENDER : Lemmens, Juanma, Oumouri, Gerets, Filipovic, Degroote, Derijck, Neels, De Storme, Vandeput, Munyaneza; Malfait, Iribarren, De Pever, Servaes, Dufoor, Sylla.Absents : De Petter (cheville), Mvemba (ventre).Menacés de suspension : Juanma, De Storme. MOUSCRON : Volders, Charlet, Sapina, Toyes, Grondin, Fellahi, Dugardein, Oussalah, Custovic, Tomou, Niçoise; Descamps, Chantry, Coto, Teklak, Sanchez, Tohoua.Absents : Jacobo, Govic (genou), Assou-Ekotto (élongation), Martin (suspendu).Menacés de suspension : Custovic, Oussalah, Tomou.Arbitre : Peter Vervecken.

Après le FC Bruges, Charleroi et Genk, soit autant de candidats européens, Mouscron affronte ce soir un adversaire qui, voici deux ans encore, évoluait en D3. Avec seulement six points après dix journées, Dender est en retard sur son tableau de marche s'il veut obtenir son maintien rapidement. Par la faute surtout d'échecs à répétition dans son antre où il n'a grappillé que quatre unités sur quinze mises en jeu. Pour le reste, les hommes de Van de Velde ont déjà concédé trois revers qui pourraient peser lourd dans la balance en mai.

Et ce n'est pas la perspective d'accorder l'hospitalité aux Hurlus qui doit réjouir ceux que l'on surnomme les Lions de la Dendre. Car Volders et consorts sont tout sauf inconsistants à l'extérieur. Ceux-ci, qui n'avaient engrangé l'an dernier que 8 points loin du Canonnier, ont déjà fait mieux après à peine cinq sorties (10/15). Et encore, ils auraient pu prendre quelque chose au FC Bruges (1-0). Et on se souvient aussi qu'ils menaient 0-2 à Malines avant d'être rattrapés dans les arrêts de jeu.

« On ne méritait toutefois pas de gagner à Westerlo ou à Charleroi, fait remarquer Brys. Je crois que notre moyenne à l'extérieur est conforme aux prestations fournies. Cette productivité s'explique en grande partie par le fait que mon groupe a pris conscience qu'il pouvait être performant hors de ses bases. Et, aussi, parce qu'il a affronté plusieurs équipes moins redoutables que celles que nous avons été amenés à croiser chez nous. »

Gagner pour bien préparer la visite du Standard

Qu'est-ce qui pourrait dès lors empêcher les Mouscronnois de signer ce week-end leur quatrième succès en déplacement? Selon la formule bien connue, le principal adversaire de l'Excel ne sera-t-il pas l'Excel lui-même? « N'allons pas trop vite en besogne, rétorque le coach mouscronnois. Dender n'est pas un oiseau pour le chat. C'est une formation qui est consciente qu'elle va au-devant d'une saison difficile, mais qui est tout sauf résignée. Elle est au contraire prête pour le combat et tente de produire un football offensif, surtout dans ses installations. Elle est certes en construction dans la mesure où elle doit intégrer de nombreux nouveaux joueurs, mais elle ne donne jamais de cadeaux. C'est pourquoi nous n'aurons pas l'arrogance de penser une seule seconde qu'il nous suffira de paraître pour vaincre, même si Dender ne possède que peu d'éléments qui ont l'expérience du plus haut niveau. »

Satisfait du bilan actuel de son équipe, Marc Brys espère que celle-ci va forger un bon résultat dans la banlieue bruxelloise. Histoire de préparer au mieux la visite du Standard le week-end suivant. « Cette joute sera très importante à mes yeux. Pas seulement au niveau du prestige. Mais on veut enfin se payer le scalp d'un adversaire du top 5. » Avant ça, voilà donc Dender.L.H.