judiciaire

Amoureuse de son neveu de 15 ans

Le tribunal correctionnel de Huy a été sensible à l'histoire d'amour entre une mère de famille de 36 ans et son neveu de 15 ans avec qui elle a eu un enfant.

L' histoire de Françoise, une Hutoise aujourd'hui âgée de 37 ans, a visiblement ému les magistrats hutois. Les juges ont bien retenu les préventions pour lesquelles elle était poursuivie : enlèvement et attentat à la pudeur sur un mineur d'âge. En l'occurrence, son neveu par alliance à l'époque âgé de 15 ans. Mais cette mère de six enfants bénéficie de la suspension du prononcé.

Pas banale en effet cette histoire d'amour...

Tout commence en novembre 2006. Le jeune garçon, dont les parents viennent de divorcer, est hébergé chez son oncle à Villers-le-Bouillet. Françoise, la tante, maman de cinqenfants, devient vite la confidente de l'ado. Et de fil en aiguille, le garçon de quinze ans et sa tante de 36 ans tombent amoureux l'un de l'autre. Dans un premier temps, Françoise ne veut pas entretenir de relations sexuelles avec son neveu, consciente qu'elle risque des ennuis judiciaires. Elle veut d'abord quitter son mari et attendre que son jeune amoureux atteigne 16 ans. Mais la passion a le dernier mot et finalement, sur l'insistance de son jeune garçon, elle le rejoint dans son lit alors que le mari est au travail. «Nous étions conscients tous les deux que je risquais d'avoir des ennuis, avait-elle expliqué lors de l'audience correctionnelle. Il m'a demandé si je ne regrettais pas ce qu'on était en train de faire. Je lui ai répondu que, jusque-là, je ne regrettais rien du tout!»

Un mois de préventive

Quelques jours plus tard, Françoise rompt avec son mari, emmenant ses cinq enfants. Quant au jeune homme, il est hébergé chez son parrain.

Mais deux semaines après, la trentenaire n'a plus qu'une idée en tête : rejoindre celui qu'elle aime. Et c'est ainsi qu'en pleine nuit, elle se rend chez le parrain pour y «enlever» son bien aimé. Les deux amants prennent alors la fuite sans vraiment savoir où aller. En cours de route, Françoise revendra même sa voiture afin d'avoir un peu d'argent de poche. Quatre jours plus tard, le couple est localisé à Blankenberge. La police interpelle la dame alors que les amoureux se baladent main dans la main sur la digue...

Dans son jugement, le tribunal a tenu compte de circonstances atténuantes et notamment du fait que la tante et son neveu sont toujours ensemble. En août dernier, un enfant est même né de cette union.

Le parquet avait requis six mois de prison avec sursis alors que la prévenue avait déjà passé un mois en détention préventive. L'ex-mari de Françoise s'était constitué partie civile pour l'euro provisionnel. Le tribunal a estimé que cette constitution était non fondée.