article abonné offert

L'ex-n°2 de Haute Senne Logement: sept mois avec sursis pour faux

Vincent Vranck, l'ancien directeur adjoint de la société d'habitations sociales "Haute Senne Logement", a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Mons, à une peine de sept mois de prison avec sursis (pendant trois ans) pour faux.