Il y avait belle lurette que les supporters des Merles n'avaient été à pareille fête , saluant 4 superbes buts, malgré un début difficile.

Arbitre : M. Brinckman

Cartes jaunes : Van Doorne et Beersaerts

Buts : Beersaerts (1-0, 61e), Sbaa (2-0, 65e et 4-0, 87e) Copel (3-0, 78e)

UR NAMUR : Habran, Mundala, Fasano, Boukamir, Bukran, Weydisch (68e Regnier), Sbaa, Beersaerts, Tshiala, Copel (81e Lorenzon) et Gille (79e Junior).

DEINZE : Van Doorne, Velghe, Foket (76e Van Nieuwenhuyze, Buysens, Pardo, Blanke , Van Brabander, Hermans, Cousin, Beauprez (73e De Nys) et De Wulf (68e Twum)

Privé de Gursever, Nanni, Fofo et El Khadri, Namur devait, de plus, se passer de Nzuzi, malade mardi soir. Un fameux handicap et l'équipe, remaniée, allait souffrir dès les premières minutes, l'adversaire se procurant 3 grosses occasions en 7 minutes par Foket, Hermans ou encore Foket, mais Habran sauvait les meubles.

Les jeunes « merles » équilibraient alors les échanges, Sbaa se faisant contrer de justesse, mais c'est encore Tshiala qui devait sauver un coup de tête de Velghe à même la ligne. Les Mosans avaient alors le bon goût de répliquer par Bukran dont la superbe frappe obligeait le gardien à sauver en voltige, mais la plus belle occasion était pour Boukamir dont le tir était repoussé par le piquet.

Le noir ?

Namur sortait du tunnel, mais une panne d'électricité allait replonger les équipes dans l'obcurité peu avant la demi-heure, ce qui obligeait l'arbitre à interrompre la rencontre pendant un bon quart d'heure. Le temps d'éteindre un peu les deux équipes car jusqu'au repos il ne se passa plus grand-chose, si ce n'est 2 belles occasions pour Sbaa et Copel, qui ne parvenaient pas à secouer les filets. Le même Copel tirait encore sur la barre et Namur terminait la première période en force.

L'Union poursuivait sur sa lancée, multipliant les attaques, mais la reconversion offensive des visiteurs était constamment dangereuse. Le match pouvait basculer d'un côté comme de l'autre, notamment lorsque Beersaerts secoua la latte. Ce n'était que partie remise car peu après l'heure un coup franc brossé du même joueur était feinté par Fasano et le ballon terminait sa course dans les filets (1-0). Et le gardien de sauver miraculeusement un coup de tête de Mundala avant de s'incliner, une minute plus tard, lorsque Bukran servait sur un plateau Sbaa (2-0). Et Namur de clôturer superbement sa première victoire par un but signé Copel, et un dernier paraphé Sbaa. Vous imaginez l'ambiance...