JUdo Championnat régional

Les Namurois en bonne place

Le championnat régional de dimanche à Tabora a permis à quelques judokas de la province d'affimer leurs prétentions sur le titre national.

Dimanch e au Centre namurois des sports (Tabora) à Salzinnes, ils étaient 227 à prétendre à une place pour le prochain championnat national qui aura lieu à Hasselt le 3 novembre. Au final, les judokas de la province se sont plutôt bien débrouillés. Certains affichent déjà clairement leurs prétentions. Pour d'autres, en position d'attente, il s'agira d'éviter tous les pièges lors du national pour espérer rafler encore une médaille.

Chez les dames, avec deux titres (-52 kg et -57 kg) et deux autres podiums, l'Inter Gembloux-Wavre a fait le plein.

«On peut être très satisfait, analysait sereinement Cédric Taymans. Reste à confirmer cela samedi prochain à Hasselt.»

Pour compléter le tableau de chasse namurois, la judoka de Florennes Isabelle Couturier a ramené un nouveau podium qui s'ajoute au nombreux déjà conquis à ce niveau.

Chez les messieurs, les Namurois ont frappé fort. en empochant 11 podiums sur les 28!

Une grosse performance qu'il faut mettre à l'actif des judokas de l'IGW et du Gishi Jambes. Chez les moins de 60 kg, le Jambois Pierrick De Vreese a dû se demander où il était tombé. En effet, dans la lutte organisée entre les trois élites francophones de la catégorie, le jeune Jambois est parvenu à se frayer un chemin pour aller chercher sa place à Hasselt et une superbe médaille de bronze. Yung Gascard (IGW) complète ce podium.

Chez les moins de 66 kg, Sébastien Clerbois (IGW) s'octroie, lui aussi une chance de prétendre à une médaille nationale en s'inclinant en final contre le premier de frères Bottieau, Joachim.

Le choc des générations

En -73 kg, on a eu droit à un choc entre les générations, celle de Damiano Martinuzzi (IGW) et celle de Jean-Yves Bottieau. Martinuzzi fit parler son expérience pour faire vaciller le récent médaillé de bronze de l'euro junior et ramener un nouveau titre dans l'escarcelle namuroise. La moisson n'était pas encore finie car dans la catégorie supérieure, celle des moins de 81 kg, les judokas des clubs namurois ont fait main basse sur la totalité des places mise en jeu. Là aussi, la logique de l'expérience a parlé.

Le tableau de chasse était complété par les «lourds» namurois. L'élève de l'école hôtelière affilié à Neupré, Benjamin Harmegnies, a aligné quatre victoires par ippon pour décrocher une médaille d'or étonnante à 17 ans seulement (1re année juniore). Tandis qu'au Gishi, Michaël Lambert - à court de condition - signait un retour étonnant aussi dans une catégorie qui n'est pas spécialement la sienne. «Je suis venu pour voir. Simplement, sans réel objectif, expliquait-il. Depuis 2002, je n'ai plus pris part à une compétition à cause d'une opération au poignet. C'est long, très long mais je ne me prends pas la tête.» Comme son partenaire de club Vincent Lemineur qui l'a suivi à la trace pour ramener un nouveau podium, le dernier des Namurois.

Samedi prochain à Hasselt, la moisson sera sans doute moins large. Les Namurois ont cependant de bonnes chances de ramener quelques breloques de leur expédition limbourgeoise.