DIVISION 3 PROVINCIALE B

De bien courageux Florennois

Florennes a subi sa quatrième défaite. Malgré les résultats, l'ambiance reste primordiale chez le dernier-né du basket namurois.

Pour ses débuts au sein du basket namurois, le Black Panthers Florennes connaît une entame de saison plutôt délicate. Trois lourds revers en autant de sorties et une équipe qui peine à trouver ses marques. Pourtant, l'ambiance semble toujours présente dans les rangs de la jeune formation florennoise comme l'ont encore montré les joueurs ce dimanche au terme d'une nouvelle défaite cuisante sur le parquet du BC Belgrade. Le coach belgradois, Éric Vancoillie, insistait sur le courage de ces jeunes joueurs : «Il y a de la qualité dans cette équipe mais ce n'est pas facile pour eux, notamment en raison de l'absence d'un coach. Malgré cela, ils se montrent très courageux depuis le début de la saison. J'avais demandé à mes joueurs d'être respectueux de nos adversaires. Ce genre d'équipe, qui pratique un basket-plaisir est nécessaire.»

Le début de la rencontre est catastrophique pour les visiteurs qui se montrent trop imprécis en zone de tir et offrent des contre-attaques faciles à leurs adversaires. Après seulement quatre minutes, le score est déjà de 17-0 en faveur des hommes d'Éric Vancoillie et le match semble déjà joué.

Le second quart-temps débute par un petit événement lorsque le capitaine florennois, Kevin Roquet, inscrit les deux premières unités de son équipe. De leur côté, les joueurs de Belgrade qui maintiennent la cadence infernale, commencent à commettre des erreurs à force de vouloir trop en faire. Malgré cela, ils accroissent continuellement leur avance alors que Florennes inscrit l'un ou l'autre panier. Preuve de la bonne ambiance qui règne durant cette rencontre, chaque réussite florennoise est chaleureusement acclamée.

L'écart augmente encore dans le troisième quart et le seul enjeu du dernier quart-temps semble être de savoir qui, dans les rangs belgradois, inscrira le centième point. Florennes se montre plus consistant et évite de justesse les cent points d'écart (121-24).

«Ce genre de rencontre ne constitue pas une bonne préparation mais cela nous a permis d'améliorer certaines choses, précise Éric Vancoillie, le coach du BC Belgrade. J'avais, avant tout, demandé à mes joueurs de rester concentrés. Maintenant, nous devons continuer à travailler afin de continuer sur notre lancée. L'équipe tourne mieux que l'an passé et, si cela perdure, nous pourrions viser le top 5 en fin de saison.»

«Nous sommes une équipe composée de jeunes joueurs dont certaines ont débuté le basket depuis trois mois seulement, reconnaît Kévin Roquet, le capitaine florennois. Notre début de saison n'est évidemment pas conforme à nos attentes initiales mais nous ne nous occupons pas du classement. Nous essayons juste de progresser afin de mieux entamer la saison prochaine.»