Le Theutois Vincent Vosse enfin titré en Belgique

Champagne! Tout comme son ami Larry Cols, Vincent Vosse aura dû attendre longtemps avant de décrocher son premier titre national.

Pionnier du championnat FIA GT, titré en Le Mans Séries, vainqueur des 24 Heures de Spa, Vincent Vosse a porté haut les couleurs belges sur la scène internationale, mais jamais encore le pilote de Theux n'avait remporté un titre dans son pays.

En ce début de saison, il n'en avait pas fait mystère. Bien que se partageant entre les championnats LMS et BTCS, ce dernier constituait sa priorité.

Bien lui en pris, samedi dernier, au terme de l'avant dernière manche de la saison, pour sa première saison en sport automobile, il pouvait enfin laisser éclater sa joie. La troisième place qu'il venait d'obtenir en compagnie de Fred Bouvy avait été suffisante.

«Je la tiens enfin cette première couronne nationale, mais avant tout je voudrais vraiment la dédier à toute l'équipe du Delahaye Racing Team. Il y a deux ans encore, j'ignorais son existence. Avec le soutien de Renault Sport sur les courses, ils ont vraiment fait un boulot extraordinaire. Ce sont tous des jeunes hyper motivés, soigneux et gentils comme tout. Je les remercie du fond du coeur.»

Ce titre ne devait rien au hasard. Déjà en 2006, l'équipe Delahaye n'avait pas manqué d'attirer l'attention avec sa deuxième place au championnat.

«Effectivement, ce projet est né voici deux ans, le temps qu'il nous a fallu pour atteindre tous les objectifs fixés. Peu peuvent en dire autant. Nous sommes pourtant loin d'avoir dominé ce championnat. La preuve, nous n'avons remporté que trois courses sur onze cette année, mais il s'agit d'un championnat d'endurance.»

Frayeurs aux 12 Heures

Parmi ces victoires, il y eu surtout celle les 12 Heures. Le plus important rendez-vous de la saison, que Vincent Vosse et toute l'équipe ont su le négocier avec succès, même si ce ne fut pas sans quelques frayeurs. On se souviendra de l'épisode des amortisseurs.

Au-delà de cette péripétie qui se termina heureusement bien quels ont été les secrets de cette réussite?

«Notre avantage a été de former un des équipages les plus homogènes du plateau à bord de la voiture la plus fiable qui existe. Au cours des deux saisons que je viens de disputer, nous avons pris 22 départs et nous avons vu 22 fois le drapeau à damier. Nous sommes également montés 16 fois, je crois, sur le podium. Voilà le secret de notre réussite.»

Une réussite qui a souri jusqu'au bout à Vincent Vosse puisque dimanche, l'esprit peut-être encore un peu embué par ce tout nouveau titre, il n'en franchissant pas moins la ligne d'arrivée en vainqueur.