6% des Belges travailleraient au noir

Six Belges sur cent ne déclarent pas la totalité ou une partie de leur travail. (photo Reuters)

5% des Européens avouent avoir travaillé partiellement ou totalement au noir ces douze derniers mois. La Belgique est légèrement au-dessus de cette moyenne puisque ce chiffre atteint 6% dans notre pays.

56% des Belges sondés disent toutefois connaître quelqu'un qui travaille partiellement au totalement de manière non déclarée, contre 38% dans l'ensemble de l'Union européenne.

Ce sondage Eurobaromètre publié mercredi par la Commission européenne a été mené entre mai et juin dernier auprès de 27.000 d'Européens, dont un millier en Belgique.

Il en ressort également que le travail non déclaré en Europe touche principalement les services ménagers (18%), devant la construction (16%), l'horeca (8%) et les services de réparation (7%).

55% des Européens, et 66% des Belges, jugent que le risque pour les travailleurs au noir d'être découverts est faible.

Les auteurs de l'étude reconnaissent toutefois que ces résultats doivent être pris avec prudence, la sensibilité du sujet abordé n'incitant pas toujours les sondés à dire toute la vérité. (Avec Belga)