régionale 1 Mathieu Bully

«À Herve, on prépare les matchs!»

Habitué à l'école des jeunes du BC Liège , Mathieu Bully a découvert une tout autre façon de travailler à Herve-Battice.

C'est pour «échapper» aux quatre entraînements hebdomadaires que le jeune Mathieu Bully (20 ans) a quitté le club de Liège où il évoluait en première régionale.

«En seconde année de kiné, je devais pouvoir consacrer davantage de temps à mes études», explique le transfuge herbager. «J'y avais pourtant pas mal d'amis ainsi que mon cousin Jérôme Absil.»

Mathieu Bully a donc dû se faire à de nouvelles couleurs, lui qui avait fait ses classes de jeunes au BC Avernas avant de défendre les couleurs liégeoises durant quatre années. L'époque où il côtoyait Serge Polet, ce n'est donc pas par hasard s'il arrivait au mois d'août sur le Plateau.

«Florian Badoux, un an plus jeune que moi et étudiant en éducation physique, a fait le voyage avec moi. Je ne connaissais pas grand monde à Herve, si ce n'est Benjamin Viellevoye qui a lui déjà terminé ses études de kiné.»

Outre ses nouveaux coéquipiers, le Hannutois découvrait aussi une nouvelle façon de travailler...

«À Liège, la priorité était la formation individuelle. Pas question donc de préparer les matchs en fonction de l'adversaire», explique le pivot Herbager.

«À Herve-Battice, Cyriel Van Geert effectue un gros travail de scouting et nous travaillons pas mal par rapport aux qualités et faiblesses des adversaires. Un changement radical par rapport à ce que j'avais connu par le passé!»

Déjà pas mal utilisé en ce début de saison, ce futur kiné s'est assez vite acclimaté à son nouvel environnement. Profitant notamment de l'absence de Coute qui tarde à revenir dans le groupe en raison d'un retour postposé, lui-même suivi d'une blessure.

«Je m'amuse beaucoup au sein d'une équipe vraiment chouette et très accueillante», conclut notre interlocuteur.

«Notre objectif sera avant tout d'assurer notre maintien en première régionale. Pour le reste, difficile de faire un pronostic pour ce championnat.

Sur le plan personnel, je me sens très bien actuellement à Herve-Battice et je n'ai pas d'autre ambition pour l'instant.»