Wallonie : primes à l'énergie doublées en 2008

Wallonie : primes à l'énergie doublées en 2008

Les panneaux photovoltaïque seront remboursés pour 20 % du coût d'installation avec un maximum de 3.500 €. (photo EdA)

Dès 2008, la plupart des primes à l'énergie seront quasi doublées. Objectif : passer de 32 à 13 litres de mazout par mètre carré d'ici 2011. Les détails de tout ce qui change.

Le bâton et la carotte. Europe et Kyoto oblige nt : au 1er septembre 2008, plus aucun permis de bâtir ne sera délivré en Wallonie pour un logement affichant un coefficient énergétique supérieur à K45, au lieu de K55 aujourd'hui.

«Et nous ne nous satisferons pas des déclarations des architectes : il y aura des contrôles par coups de sonde et des amendes à la clé», affirme André Antoine, ministre wallon du Logement.

D'ici le 1er septembre 2009, la Région wallonne ne parlera plus de K, mais de litre de mazout par mètre carré. Objectif : 17 l en 2009, et 13l dès le 1er septembre 2011. Contre 32 en moyenne aujourd'hui!

En 2009, chaque logement aura sa carte d'identité

À partir de 2009, à chaque location ou vente d'un logement, le vendeur ou propriétaire devra fournir la carte d'identité énergétique du bâtiment, qui dira combien il consomme au mètre carré. Un dérivé simplifié de l'audit énergétique, à créer encore.

Ça, c'est le bâton. Jeudi dernier, le gouvernement wallon a dégagé 120 millions € sur deux ans (2008-2009) pour gonfler les primes, dans deux programmes : Eco-Logis et Réha +.

En les cumulant, on pourra arriver à 10 voire 15 000 € de primes, sans compter la réduction fiscale. Le montant de chaque prime est généralement doublé, et les plafonds d'intervention explosent. Le ministre et ses collaborateurs insistent : pour obtenir des primes, il suffit d'y avoir droit, en rentrant des dossiers par ailleurs simplifiés. Qu'on en demande 2 ou 4, on les aura si on répond aux critères d'octroi.

Eco-Logis : d'abord l'audit

Première démarche : l'audit énergétique. La Région paie 360 des 600€, le reste peut être déduit des impôts.

Isolation du toit : la prime passera de 2 à 4€/m2 si on le fait soi-même, de 5 à 8 si on passe par un entrepreneur enregistré. Plafond porté de 6 à 10.000 €. Pour 80 m2, ce sera 250 € de plus qu'en 2007.

Isolation des murs : de 10 à 25€/m2. Plafond porté à 10 000 €. Soit 1000 € de prime en plus pour 65 m2.

Double vitrage : 25 à 40 €/m2. Plafond porté à 10 000 €. Gain prévisible : 200 € par dossier.

Isolation d'un logement neuf : 1.500 € si K45 + 100 € par unité jusqu'à K35. Les maisons passives reçoivent 20 650 € de primes. Il faut atteindre 1,5 l de mazout par m2, à comparer aux 30 l par m2 du logement wallon moyen...

Photovoltaïque : 20 % du coût d'installation avec un maximum de 3.500 €, et des certificats verts durant 15 ans, ce qui offrira un taux de retour de 7 ans.

Les autres primes (chauffage, solaire thermique...) restent à leur niveau actuel.

Réha + : salubrité + énergie

Aujourd'hui, on peut avoir une prime à la réhabilitation pour remplacer le toit d'un logement insalubre, sans refaire l'isolation. D'autant plus absurde que ce sont les Wallons les plus modestes qui habitent ces logements énergivores et donc coûteux.

Actuellement, on peut recevoir 20, 30 ou 40 % du montant des travaux plafonnés à 1.480, 2 230 et 2.980 € (selon sa tranche de revenus).

En 2008, cette intervention sera majorée pour les travaux de toiture (entre 4 et 12 €/m2 selon le cas), pour l'audit énergétique (360 à 480 € selon le revenu du demandeur), et pour les travaux d'isolation des murs et du sol (de 25 à 55 € selon le niveau de revenu).

+ http://energie.wallonie.be/xml/.
Le site comportera les primes 2008 à partir du 15 décembre 2007.

+ Prolongez l'info dans Vers l'Avenir, L'Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce mercredi 24 octobre.