Dopage : Mayo pas encore blanchi

L'échantillon A avait révélé la présence d'EPO. (photo Belga)

L'Union cycliste internationale a contredit la fédération espagnole de cyclisme. L'UCI annonce que la contre-expertise d'Iban Mayo ne s'est pas avérée négative et n'est même pas terminée. Sa fédé avait annoncé l'inverse lundi.

"L'échantillon B n'est pas négatif", a indiqué Anne gripper, responsable antidopage de l'UCI en marge du sommet sur le dopage dans le cyclisme à Paris. "Il s'est révélé illisible par le laboratoire de Gand -dans lequel l'analyse a été délocalisée en août en raison de la fermeture du laboratoire de Châtenay-Malabry qui avait analysé le A- et a été retourné à Châtenay. Pour l'UCI, le cas n'est pas terminé."

L'échantillon A d'Iban Mayo avait été déclaré positif le 30 juillet, six jours après son contrôle durant le Tour de France. Lundi, la fédération espagnole de cyclisme a annoncé le classement du dossier, arguant du résultat négatif de la contre-expertise. Il n'en est donc rien. (Avec Belga)