Le Loyersois José Nivarlet est «monté» au conseil d'administration de l'AWBB pour s'occuper des jeunes : un travail de longue haleine.

Alliant la discrétion à l'efficacité, le Loyersois José Nivarlet (54 ans) en connaît un bout sur le monde du basket régional et sur les arcanes de la fédération. C'est en 1972 alors qu'il habite Loyers qui adhère au comité qui porte sur les fonts baptismaux le club local. Déjà, à 18 ans, il prend la responsabilité des équipes de jeunes. Il endosse également la célèbre vareuse rouge et ses qualités athlétiques le prédestinent à prendre en charge un rôle de meneur. Guy Henquet, professeur dans l'enseignement comme lui, n'est pas étranger à la présence de José Nivarlet dans ce comité. Toutefois, ce joueur de P 2 et de P 1 et coach s'en va quelques années d'abord à Namèche et ensuite à Éghezée (76-77) où, là aussi, un club vient de se créer. Durant toutes ces années, l'ambiance soude les amitiés et les déplacements en car à Velaine, Bois-de-Villers... ou Rocroi pour un tournoi sont restés gravés dans la mémoire.

C'est la famille, et notamment ses trois enfants, qui fait revenir ce régent en cours techniques à Andenne vers le club de ses premières amours. Et ce n'est qu'en 1998-99 qu'il réintègre la sphère dirigeante. En 2000, il remise définitivement les kets et, méticuleux, reprend la trésorerie loyersoise. À partir de ce moment, les responsabilités se multiplient puisqu'il rejoint le groupe des parlementaires namurois, à la demande d'Henri Lamy, au départ de Claude Joiris parti remplir des fonctions financières à la FRBB. Il entre aussi à la commission provinciale de propagande et réprésente la province au département régional des jeunes.

Lorsque José Lauwerys quitte en mai dernier le poste de trésorier général, c'est un Namurois qui peut rempiler au conseil d'administration de la fédération. Et c'est naturellement que la candidature de José Nivarlet suit son cours. Le voilà propulsé à Bruxelles au département de «Sélection et détection des jeunes», «très bien accueilli par le président Delchef qui aime que les choses soient faites correctement.» Son rôle, sa politique sont déjà définis et notamment avec Raphaël Obsommer et surtout Serge Polet qui est le relais entre les sélections provinces et la sélection régionale. Le travail commence, il est de longue haleine.