Santé : attention, méfiez-vous des contrefaçons

Santé : attention, méfiez-vous des contrefaçons

Les médicaments contrefaits ont parfois des effets indésirés voire négatifs. La prudence est de mise. (photo Belga)

Les douanes belges partent à l’abordage contre le piratage et la contrefaçon qui deviennent un vrai problème de santé publique. En 2006, 3 millions de faux médicaments ont été saisis dans l'Union Européenne. Gros plan sur ce phénomène inquiétant.

Cinq cents milliards de dollars. C’est le chiffre d’affaire de la contrefaçon dans le monde. C’est 7 à 10% du marché. Véritable cancer de l’économie, le piratage favorise la concurrence déloyale, engendre des pertes d’emplois, favorise le blanchiment d’argent et finance le terrorisme.

Mais d’autres conséquences, plus graves encore, émergent aujourd’hui, notamment au niveau de la sécurité (des freins ou pièces détachées d’avions piratés ne sont pas toujours très fiables), mais surtout de la santé. Car si les sacs, parfums, GSM ou DVD restent très prisés, ce sont les médicaments qui sont aujourd’hui allégrement copiés. En 2006, l’Union européenne à saisi trois fois plus de médicaments contrefaits que de montres. En vente par internet, un médicament sur deux est un faux!

Antidépresseurs, anticancéreux, crèmes solaires, pilules en tous genres inondent le marché mondial du médoc, souvent en provenance d’Asie et plus particulièrement de Chine. Avec des conséquences parfois dramatiques, comme l’explique le Baron Paul Buysse, président de la Chambre Internationale de Commerce (ICC).

"Avec ces médicaments, si vous avez de la chance, leur effet sera nul. Mais ils peuvent aussi s’avérer très dangereux et négatifs dans le traitement de votre maladie."

Y a pas que les cheveux qui repoussent

Des preuves angoissantes des risques que vous encourez pour votre santé en consommant des produits contrefaits, Christophe Zimmermax, expert en contrefaçon en a à la pelle. Au rayon soft, les paquets de cigarettes américaines made in China sur lesquels sont même apposées de fausses vignettes fiscales belges.

Plus sérieux (quoique drôle), ce médicament pirate qui favorise la pousse des cheveux et aux conséquences… inattendues. "Il est tellement bien fait qu’on ne peut reconnaître le faux du vrai", explique Christophe Zimmermax. "Le problème, c’est qu’il a été fabriqué dans le même moule que le Viagra. Autant dire qu’en le prenant, il n’y a pas que les cheveux qui repoussent. Ce produit est la preuve que des faux peuvent être contaminés par des molécules diverses qui peuvent se révéler très dangereuses".

Autre exemple: un faux vaccin contre la grippe aviaire. "Si ce produit contient des virus actifs dangereux, ceux-ci pourraient se propager chez les oiseaux mais également chez les humains", prévient-on.

Et on vous passe le faux Viagra… en ciment fabriqué en bétonneuse, les vaccins pour enfants contenant des traces de tissus humains et du sang ou les traitements pour l’ostéoporose et le cancer du sein aux résultats plus qu’aléatoires.
De quoi effectivement inciter les autorités à partir à l’abordage contre la piraterie médicamenteuse.

+ Prolongez l'info dans Vers l'Avenir, L'Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce mardi 23 octobre.