France: elle avoue le meurtre de ses six bébés

Trois personnes sont en garde à vue. (photo Reuters)

Une jeune Française de 34 ans a été mise en examen et écrouée vendredi soir pour "avoir volontairement donné la mort" en étouffant ou étranglant six bébés dont elle avait accouché seule à son domicile dans l'ouest de la France.

La femme prénommée Céline a inculpée "avec la circonstance agravante que les faits ont été commis sur des mineurs de moins de 15 ans", a indiqué son avocate, Véronique Carré. Céline avait auparavant avoué avoir étouffé ou étranglé six bébés à leur naissance.

Cette affaire, la plus grave en France depuis un septuple infanticide découvert en 1983 en Corrèze, a provoqué une forte émotion à Valognes, petite ville de 8.500 habitants à une vingtaine de kilomètres au sud de Cherbourg.

Pas d'explication cohérente

La jeune femme de 34 ans avait été placée jeudi en garde à vue, ainsi que deux hommes: son ancien concubin et son actuel compagnon, qui avait découvert quelques heures plus tôt dans la cave de leur immeuble des corps de bébés dans des sacs en plastique.

Son premier concubin, avec lequel elle a eu un fils actuellement âgé de 11 ans, "avait parfaitement connaissance" de la situation et était sur le point d'être inculpé vendredi soir pour "non dénonciation de crime et recel de cadavre", selon le procureur de Cherbourg, Michel Garrandaux.

"Aucune charge n'a été retenue" en revanche à l'encontre du nouveau compagnon de Céline, remis en liberté après une vingtaine d'heures de garde à vue, selon le magistrat. Céline n'a apporté "aucune explication cohérente à ses actes", a déclaré le procureur Garrandaux.

"étranglés avec une cordelette"

Elle se réfugie "dans une attitude totalement ambivalente, exprimant à la fois son désir d'avoir des enfants et puis son refus d'en avoir", a-t-il dit à la presse. Les examens menés vendredi par les médecins légistes ont permis de déterminer que six corps de bébés, nés entre 2000 et 2007, avaient été placés dans les sacs plastique découverts par hasard mercredi par l'actuel compagnon de Céline dans la cave de leur immeuble.

Céline a expliqué aux enquêteurs avoir à chaque fois accouché seule, puis avoir étouffé les nouveau-nés en "plaquant sa main sur le visage de l'enfant afin de l'empêcher de respirer", selon le procureur.

Deux d'entre eux ont également été "étranglés avec une cordelette". Selon ses déclarations, cinq des nouveaux-nés seraient les enfants de son précédent compagnon, avec lequel elle a vécu une quinzaine d'années avant de s'en séparer au printemps 2006.

Sous le choc

Le sixième bébé, né en septembre, serait l'enfant du nouveau concubin avec lequel Céline s'était installée fin 2006. Des membres de l'ancienne "belle famille" de Céline ont affirmé avoir eu des soupçons. "On l'avait vu enceinte, mais comme elle ne nous a jamais dit qu'elle l'était, on laissait faire", a expliqué Chantal, 42 ans, soeur de son ancien compagnon.

"Imaginer qu'elle ait pu faire ça, non, non... Je suis sans voix", a témoigné Magali Leclerc, 27 ans, une habitante de son quartier. "C'était une personne très gentille, la première à soutenir les autres". Ces dernières années, plusieurs affaires d'infanticide ont ému les Français.

En août 2006, les corps de deux nouveaux-nés avaient été retrouvés dans le congélateur d'un couple de Français domicilié en Corée du sud. La mère a été inculpée d'assassinats. Un an plus tard, une femme reconnaissait avoir congelé et dissimulé les corps de trois de ses nouveau-nés à Albertville, dans les Alpes françaises. (Avec Belga)